NBA – Les doutes qui planent déjà sur la possibilité pour LaMelo Ball d’être 1st pick

0

La draft a beau se dérouler dans plusieurs mois, les favoris pour le premier choix commencent déjà à se dévoiler. A ce jeu-là, LaMelo Ball pourrait bien être de la partie, à moins que…

Actuellement en train d’écrire l’histoire des Hawks d’Illawarra du côté de la ligue australienne, LaMelo Ball s’amuse bien à quelques mois d’une draft où il espère bien entendre son nom être appelé en première position. D’ici là, il y a encore un peu de temps.

Mais les récentes nouvelles sont plutôt bonnes pour LaMelo. On pourrait même dire très bonnes.

Dans sa dernière mock draft dévoilée ce soir, ESPN vient de placer le frère de Lonzo à la première place. Il ne s’agit que d’une mock draft mais cela en dit long sur la côte de LaMelo, en forte hausse au gré de ses exploits au pays des kangourous. Pour rappel, il était classé à la 14ème place il y a encore quelques semaines.

Mais un problème de taille s’oppose à ce first pick, et il se prénomme LaVar. Le papa de LaMelo est-il un problème ? Vous ne serez pas surpris d’apprendre que oui. Mais il n’y a pas que ça.

Lire aussi | L’incroyable stat de longévité de LeBron James

Jonathan Givony, le spécialiste ESPN pour les jeunes prospects, explique pourquoi il ne voit pas LaMelo être le premier choix de la draft, pour l’instant du moins :

Je ne crois pas qu’il serait le premier choix si la draft avait lieu aujourd’hui. Bien sûr, cela va dépendre fortement de l’équipe qui aura le premier choix en mai prochain. Mais moi-même et Mike Schmitz avons reçu beaucoup de réponses négatives de la part de franchises sur la capacité de LaMelo à détenir les clés d’une équipe.

Ils sont inquiets de toute l’attention qu’il pourrait y avoir autour de lui et l’impact sur la culture d’une équipe, de son éthique de travail et, bien sûr, que LaVar devienne une distraction.

Cela s’est ressenti à Los Angeles avec Lonzo. On ne peut pas dire que LaVar a été une bonne influence, et c’est un euphémisme. Son fils s’est d’ailleurs éloigné et tout le cirque médiatique a cessé. Néanmoins, le père de famille a toujours le don de faire parler de lui, en critiquant les coachs ou autre. Ce pourrait être un sérieux problème pour n’importe quelle franchise, et potentiellement les disciplinés Warriors, qui sont sur le dossier.

Des doutes subsistent donc sur LaMelo Ball, en dépit d’un talent évident dont la mock draft atteste. Si son niveau de jeu suit, ce sera probablement l’extrasportif qui fera la différence avant juin prochain.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.