NBA – « Les Rockets sont l’équipe la plus détestée de la ligue »

0

Avec leur réclamation à venir après le match contre les Spurs, les Rockets ne se font pas que des amis dans la ligue. A vrai dire, c’est le cas depuis des années.

Publicité

Si l’on devait effectuer un classement des équipes les plus détestées de la ligue, on peut sans doute parier gros sur le fait que les Rockets soient assez hauts là-dedans. L’équipe de Daryl Morey n’est pas vraiment très appréciée des fans et il suffit de voir les réactions suite à leur réclamation après le match perdu face aux Spurs.

Les Texans veulent contester cette défaite auprès de la ligue après un panier injustement refusé à James Harden à 8 minutes de la fin du match. Mais cet incident n’explique pas l’écart de plus de 15 points effacé par les Spurs dans les dernières minutes. Alors les Rockets sont-ils mauvais joueur ?

Qu’importe, c’est un nouvel épisode pour eux avec la ligue. Ce n’est pas le premier, et sans doute pas le dernier. La cote de popularité de l’équipe ne risque pas de grimper et certainement pas avec Harden. Le Barbu fascine autant qu’il répugne bon nombre de fans de basket par son jeu, bien que ses chiffres restent hallucinants.

Associez les deux, et vous obtenez une équipe assez détestée chez les fans… et au sein de la ligue ? Peut-être. C’est ce que Bill Simmons affirme dans son dernier podcast.

Lire aussi | Pourquoi les équipes sont « terrifiées » des Warriors l’été prochain

De ce que j’entends dans la ligue, les Rockets sont l’équipe la plus détestée de la NBA. Tout le monde les déteste.

Mais alors pourquoi un tel sentiment ? Et bien le journaliste développe par la suite avec Ryen Russillo son sentiment. Pour lui, le fait que Houston joue parfois les victimes – comme dans le cas des Spurs – pèse énormément dans la balance.

Publicité

Un événement en particulier, évoqué par Simmons, aurait énervé beaucoup de personnes dans le milieu : le dossier contre les Warriors. La saison dernière, pour rappel, éliminés par les Dubs en playoffs, les Rockets n’avaient pas digéré les décisions arbitrales. Suite à la série, la franchise avait construit un dossier recensant et analysant toutes les erreurs d’arbitrages. Toutes.

Tous les coups de sifflets, les points qui ont été perdus en route : tout est passé au crible. Dans le Game 7 par exemple, ils avaient comptabilisé 81 erreurs leur coûtant environ 18 points sur le match. Pour eux pas de doute, ils auraient dû gagner la série, et ils s’étaient empressés de transmettre le dossier à la presse pour en faire état, et tenter de mettre l’opinion publique de leur côté. Une pratique très mal passée dans les couloirs de la ligue.

Les Rockets sont connus pour leur plainte au niveau des arbitres. Il faut croire que cela ne plaît pas, que ce soit chez les fans, ou les autres franchises.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.