NBA – Chris Paul explique sa dénonciation hier dans le money-time

0

Vainqueur d’un match complètement fou la nuit dernière face aux Timberwolves, le Thunder doit son salut à Chris Paul, auteur d’une action aussi vicieuse que malicieuse. Le meneur s’est expliqué à ce sujet.

Publicité

C’était sans doute l’action la plus invraisemblable de la soirée. Alors que Karl-Anthony Towns s’apprête à tirer un lancer-franc qui aurait donné trois points d’avance aux Timberwolves à 1.1 secondes de la fin du match, Chris Paul prend les choses en main. Le meneur dénonce Jordan Bell auprès des arbitres car… son maillot n’était pas rentré dans son short.

Un « untucked jersey » considéré comme une faute technique et qui offrira un lancer-franc au Thunder. Action qui sera suivie par la passe digne d’un quarterback de Steven Adams, envoyant le match en prolongation.

Après la rencontre, Chris Paul s’est expliqué sur cette scène à peine croyable. Et bien évidemment, oui, le meneur a fait exprès. Bien au courant des règles NBA, même les plus insensées, CP3 a parfaitement saisi l’opportunité qui se présentait face à lui.

Ouaip, c’est un jeu. On joue à un jeu, il y a des règles. Et j’ai simplement remarqué que son maillot était en dehors du short.

Ça arrive souvent. Parfois les arbitres ont tendance à dire « peu importe » mais c’est la règle. Tu rentres sur le terrain avec un maillot en dehors du short, c’est un délai de jeu.

Lire aussi | Danny Green explique pourquoi la défense des Lakers est si tonitruante

Après la rencontre, Scott Foster, un des arbitres de la rencontre (et pas le plus apprécié de Chris Paul) oubliait bien évidemment volontairement de donner du crédit à CP3 pour avoir repéré cette « faute » de Jordan Bell.

Le second délai de jeu a résulté sur une fait technique. Bell est entré sur le terrain avec un maillot détaché jusqu’à ses genoux.

Mark et moi l’avons vu entré sur le terrain sans que son maillot soit entré dans son short.

Publicité

En conclusion, c’est sur une action anodine pour l’immense majorité des observateurs NBA que les Wolves ont potentiellement perdu ce match. Chris Paul était prêt à tout pour l’emporter, et il y est parvenu.

On espère que Jordan Bell a retenu la leçon, même s’il faut bien admettre que n’importe quel joueur n’aurait rien dit. Mais Chris Paul n’est pas comme les autres, et son vice était de sortie hier soir. Au grand bonheur de ses coéquipiers.

Une règle est très simple en NBA : si la moindre situation est interprétable, Chris Paul est forcément dans les parages. Jordan Bell en a fait les frais la nuit dernière. C’était vilain, mais c’était efficace. Chapeau bas, CP3.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.