NBA – L’obsession des Knicks afin de se renforcer

0

David Fizdale viré, les Knicks se préparent à une possible refonte totale de l’exécutif. Afin de redémarrer sur une bonne base, la franchise a une personnalité bien précise dans le viseur, concentration de tous les espoirs.

Publicité

Vendredi, David Fizdale prenait la porte après un début de saison horrible des Knicks. Rotations hasardeuses, joueurs en échec, c’en était trop pour la franchise qui a placé Mike Miller pour assurer l’intérim. Avec seulement 4 succès pour 19 défaites, rien ne va plus dans la franchise de New York et une possible refonte du sol au plancher se profile.

Scott Perry et Steve Mills sont sur la sellette et les rumeurs vont bon train sur la date de leur licenciement et qui seront les heureux élus pour les remplacer.

James Dolan a d’ailleurs un homme bien précis en tête d’après le réputé média new-yorkais SNY :

Si Mills et Perry sont virés après la saison, Masai Ujiri sera l’un des top candidats sur la liste des Knicks.

Les Knicks ont-ils une chance de ramener Ujiri ? Ce n’est pas clair. Mais dès que les Knicks ont commencé à traverser des turbulences le mois dernier, de nombreux membres des hautes sphères du Madison Square Garden ont été « obsédés » par le dirigeant des Raptors.

Lire aussi | Et maintenant, Luka Doncic dépasse Michael Jordan !

Pour faire venir Ujiri, il faudra probablement beaucoup d’argent et une autonomie totale. Reste à voir si le propriétaire des Knicks, James Dolan, accordera ce genre d’autonomie.

Architecte de la réussite de sa franchise, le président des Raptors a pris tous les risques pour s’améliorer en tradant DeMar DeRozan et Jakob Poeltl contre Kawhi Leonard et Danny Green, avec succès. Adepte des gros mouvements, il a démontré qu’il pouvait tirer une franchise vers le haut tout en dénichant des pépites.

Publicité

C’est pour toutes ces raisons que Masai Ujiri attire tant les convoitises des Knicks, qui désirent enfin mettre de l’ordre dans la franchise après d’interminables années difficiles. Cependant, plusieurs bémols viennent noircir le tableau, à commencer par l’intérêt du principal concerné. Des rumeurs disent néanmoins qu’il serait intéressé de rebâtir la franchise, lui qui a désormais accompli sa mission à Toronto. Il voudrait, en revanche, énormément d’autonomie.

Ce dernier point pose problème au vu de James Dolan, le propriétaire fantasque et hasardeux de la franchise. Voulant interférer dans chaque décision, pas sûr que l’entente avec Ujiri soit cordiale et qu’il le laisse en totale autonomie, ce qui pourrait rebuter l’exécutif. La question de l’argent pourra aussi se poser puisqu’il faudra sortir le chéquier pour réussir à le ramener, un coût sans doute nécessaire pour une telle qualité.

Masai Ujiri futur président des Knicks ? La franchise semble le désirer ardemment si jamais le ménage annoncé a lieu. Pour le président des Raptors, à voir si cela lui trotte dans la tête…

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.