NBA – Le malaise Ben Simmons plane sur les Sixers

barkley fan de ben simmons
(DR)

Lourdement battus hier par Indiana, les Sixers poursuivent leur saison en dents de scie. Et Ben Simmons, particulièrement, se trouve dans une position inconfortable.

Publicité

Il y a quelques mois, les Sixers étaient érigés en favoris de l’Est, et leur nouvelle line-up taille XXL faisait saliver plus d’un observateur. Mais au tournant de l’année 2020, force est de constater que le bilan est pour le moins contrasté.

Malgré une victoire convaincante face aux Bucks à Noël, les hommes de Brett Brown n’ont pas su enchaîner, perdant leurs 3 dernières rencontres, dont une correction aux mains d’Indiana hier. Résultat : un bilan de 23 victoires pour 13 défaites, et une piètre 6ème place au classement à l’Est.

Publicité

Si les soucis de Joel Embiid ont été longuement évoqués, et si l’on a appris récemment que Al Horford n’était pas satisfait de sa première saison en Pennsylvanie, reste à évoquer en longueur le cas Ben Simmons. Statistiquement, l’Australien pèse 14.5 points, 7.1 rebonds et 8.5 passes décisives cette saison – une baisse par rapport à sa moyenne en carrière pour les deux premières catégories citées, une hausse pour la dernière.

Défensivement, on sait que Simmons sera une arme précieuse pour les Sixers en playoffs. Seulement voilà, un problème fait office d’éléphant dans le salon, pour paraphraser une expression américaine : le fameux tir extérieur.

Publicité




Lire aussi | Pourquoi LeBron James aime tant faire de passes

Durant l’été, le joueur des Sixers a publié d’innombrables vidéos montrant son progrès au shoot. Il a même enfin marqué à trois points en saison régulière. Mais ne nous-y trompons pas, le bilan, notamment sur l’agressivité et la volonté de prendre ces tirs, reste bien trop faible, et cette absence de spacing impacte négativement le jeu de Philly. Au point, d’ailleurs, de pousser Embiid à un petit tacle envers son coéquipier il y a quelques semaines. Ambiance.

Il y a un mois, après une partie réussie de l’Australien, son coach le challengeait publiquement, dans la presse, à prendre au moins un tir à trois points par match. Depuis, les Sixers ont joué 12 fois, et Simmons a tenté très exactement zéro tir primé.

Publicité

Une attitude qui peut être perçue comme un manque de volonté ou de la défiance, et qui commence à gêner en haut lieu. Interrogé par un journaliste sur le sujet en marge du Christmas Day, le GM Elton Brand faisait comprendre à son joueur qu’il était temps de s’activer :

C’est une très bonne question. Si ça n’arrive pas pendant la saison régulière, qui est le bon moment pour travailler dessus, ça n’arrivera pas plus tard ou durant les playoffs. C’est un travail en cours, comme je l’ai déjà dit 5 fois ou plus. Et quand il aura réalisé que c’est un tir à bon pourcentage pour lui et pour l’équipe, nous serons mieux. Il sera mieux.

Publicité

Problème : ni Brett Brown, ni Elton Brand, ni Joel Embiid ne semblent parvenir à faire changer Simmons. Et alors que les défaites sont trop récurrentes, ça commence à peser. Un dossier à surveiller dans les semaines à venir.

Ben Simmons NBA 24/24 Philadelphia 76ers

Toute l'actu NBA