NBA – Brandon Ingram s’emporte à propos de sa situation contractuelle

0

Actuellement dans sa quatrième saison, Brandon Ingram n’a pas encore reçu de prolongation de contrat. Et ça l’agace fortement.

Publicité

Transféré l’été dernier des Lakers vers les Pelicans, Brandon Ingram a grandement bénéficié de ce changement d’environnement. Il est désormais le leader offensif d’une jeune équipe des Pelicans dont il incarne l’avenir. Avec des moyennes de 25.3 points (52.8% aux tirs, 40.9% à trois-points), 7 rebonds et 3.9 passes décisives par match, il se place en favori pour remporter le trophée de MIP.

Si son club était mieux classé, Ingram aurait même pu se mêler à la course au All-Star Game. Ce sera trop court pour cette année, mais c’est de très bon augure pour la suite. En tout cas, la franchise de la Nouvelle-Orléans a bel et bien trouvé son nouveau joyau, et on a hâte de continuer à suivre les progrès du longiligne ailier.

Mais il y a une chose qui titille Brandon Ingram : sa situation contractuelle. Actuellement dans la dernière année de son contrat rookie, pour laquelle il touche « seulement » 7 millions de dollars, il n’a pas encore été prolongé par son club. Au vu de ses superbes performances, ce n’est qu’une question de temps et le numéro 14 aura droit à un gros contrat l’été prochain. Mais ce qui l’agace réellement, c’est de voir la somme des prolongations de contrats signées par d’autres joueurs issus de sa cuvée de draft, et avant lui. Sélectionné par les Lakers à la draft 2016, Ingram peut possiblement faire allusion à Jaylen Brown, Buddy Hield ou bien Ben Simmons, tous récemment prolongés par leurs clubs respectifs. En tout cas, il n’est pas content et il le faisait savoir sans retenue à Andrew Lopez de ESPN.

Quand on parle de prolongation, j’y pense, je suis humain. Quand je vois d’autres gars, je me dis : « Ces enc*lés ont une extension ? Oh mon dieu ». Mec, on peut aller sur le terrain et faire un-contre-un en 15 points maintenant, et ces enc*lés ne marqueraient pas une seule fois. C’est comme ça que je raisonne en tant que compétiteur.

Lire aussi | Le record all-time d’Orlando se poursuit

Ça a le mérite d’être clair, et les dirigeants des Pelicans savent ce qu’il leur reste à faire. Sachant que Ben Simmons, Jaylen Brown et Buddy Hield ont prolongé pour respectivement 170, 115 et 106 millions de dollars, on imagine que Ingram aurait droit à un contrat similaire.

On parie sur un montant sensiblement identique à celui du joueur des Celtics. Au vu de son jeune âge et de son talent, c’est un investissement que les Pelicans devraient facilement rentabiliser. Aux côtés de Zion Williamson, BI incarne le renouveau de cette franchise.

Publicité

Si sa prolongation dans la Big Easy semble être réglée d’avance, Brandon Ingram sera quand même grandement courtisé l’été prochain. La free-agency 2020 sera assez calme et il sera possiblement le plus gros nom. D’autres équipes tenteront probablement de s’attacher ses services, on pense notamment aux Knicks ou aux Hawks qui ont de l’espace dans leur cap space, mais il sera tout de même compliqué de l’arracher des mains des Pelicans.

En tout cas, c’est un vrai plaisir de voir le jeune joueur s’épanouir cette saison. Après un début de carrière prometteur mais mouvementé à Los Angeles, Ingram a trouvé un endroit parfait pour sa progression. Les Pelicans ont misé sur lui, et il ne déçoit pas. Un futur All-Star est en train d’éclore en Louisiane.

Brandon Ingram veut son contrat, et il n’a pas peur de le faire comprendre. On a hâte de voir ses prochaines confrontations face à Ben Simmons ou bien Jaylen Brown…

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.