Euroleague – Du mouvement à l’horizon pour l’Olympiacos ?

Arrivées, départs, blessures, la situation n’est pas facile à lire du côté du Pirée.

Publicité

On ne sait pas vraiment où va l’Olympiacos, mais il fonce droit devant… dans l’inconnu. Treizième de l’Euroleague avec 6 victoires pour 11 défaites, le club grec reste sur une série de trois défaites consécutives, la pire de sa saison. Dernièrement, nous vous informions de la perte de Nikola Milutinov pour les trois prochaines semaines (cheville). Les dernières rumeurs annoncent que l’intérieur serbe pourrait tout de même revenir plus tôt que prévu. Un petit ouf de soulagement tant le karma est négatif en ce moment.

Publicité

Au rayon des mauvaises nouvelles, le coach, Kestutis Kemzura, pourrait perdre son costume d’entraineur dans les jours à venir. Les dirigeants devraient lui laisser une dernière chance face à Valence, ce vendredi. Pour le remplacer, des noms circulent déjà. A commencer par Velimir Perasovic, récemment renvoyé du Baskonia Vitoria. Autre solution, Dejan Radonjic, tout fraichement écarté du Bayern Munich.

Publicité

Lire aussi | Jo Lauvergne ne partira pas du Fenerbahçe !

Chez les joueurs, les lignes devraient bouger aussi. Kuzminskas et Punter sont déjà loin de la Grèce et c’est maintenant Will Cherry qui est dans l’œil du cyclone. Avec seulement 5.4 points, 2 rebonds, 1.7 passe et 4.3 d’évaluation en 13 matchs d’Euroleague, l’américain n’arrive pas à convaincre. Mais c’est surtout un incident (dimanche à l’entrainement) avec l’autre joueur de la base arrière, Wade Baldwin, qui serait la principale raison de son futur départ. A noter que Baldwin n’est pas certain de rester non plus…

Publicité

Une bonne nouvelle ? Le retour de prêt de Vasilis Charalampopoulos. L’ailier de 23 ans (2m04) évoluait depuis le début de saison avec l’AO Ionikos Nikaias, en première division. Après 14 rencontres, il tournait à 11.7 points, 4.9 rebonds, 1.5 passe, 1 interception et 11.9 d’évaluation en moyenne. Il s’est déjà entrainé avec le groupe pro et devrait être aligné pour le match contre Valence.

Publicité

La saison de l’Olympiacos n’est pas un long fleuve tranquille. Pourtant il va falloir trouver des solutions alors que le club n’a que l’Euroleague pour garder ses lettres de noblesse.

Les dernières actualités