Publicité

NBA – Rick Carlisle dévoile l’équipe qui joue le plus dur dans la ligue

Rick Carlisle satisfait par une équipe
The Smoking Cuban

Jouer dur, Rick Carlisle en connait un rayon, lui qui a notamment joué pour les Celtics version Larry Bird dans les années 80. Alors Rick, quelle est l’équipe qui joue le plus dur en NBA actuellement ?

Publicité

C’est ce qu’on peut appeler une bonne défaite. Malgré un score final en leur défaveur, les Bulls se sont battus les yeux dans les yeux la nuit dernière. Au buzzer, une défaite de seulement 8 points (118 – 110) et de belles promesses entrevues. De bonne augure pour la suite.

Car si le bilan des Bulls n’est pas très glamour (13-24), il faut quand même donner du crédit à ce groupe qui joue relativement bien, ou disons plutôt mieux, depuis quelques semaines. Après un début de saison raté, les hommes de Jim Boylen ont redressé la barre et enfin, on commence petit à petit à observer une cohésion collective à Chicago.

Publicité

Les Bulls se battent, ils jouent dur, et ça plait à Rick Carlisle, qui ne tarissait pas d’éloges sur ses adversaires du soir.

Rick Carlisle sur les Bulls : « Je pense que c’est l’équipe qui joue le plus dur en NBA. Ils vous rentrent dedans en permanence ».

Publicité

Lire aussi | Les Warriors ont-ils fait une erreur avec leur cut ?

Il aura fallu un énorme triple-double (38 points, 11 rebonds et 10 passes décisives) de Luka Doncic pour l’emporter, mais le duo Zach Lavine – Lauri Markkanen (46 points à eux deux) était proche d’arracher la victoire. C’était trop court, encore une fois, mais il faut donner du crédit à Jim Boylen, qui commence petit à petit à imprégner sa marque sur son groupe.

Sa relation avec ses joueurs n’est pas toujours simple, du fait de ses méthodes parfois un peu brutales, pour ainsi dire, mais les fruits de son travail commencent lentement à payer. Pour le moment, ça ne se traduit pas encore en victoires (4ème défaite consécutive face à Dallas), mais la manière et l’esprit affiché par ses joueurs laissent présager des jours meilleurs.

Publicité




Le plus dingue dans cette drôle de saison à Chicago, c’est qu’une qualification en playoffs est encore envisageable. C’est l’avantage de jouer dans la conférence Est : même avec un bilan assez vilain, vous pouvez vous battre pour le 8ème spot. Et c’est exactement le cas des Bulls, qui n’ont que 3 victoires de moins que Brooklyn, dernier qualifié actuellement (16-19).

Ce sera évidemment difficile, et il faudra déjà commencer par stopper la série actuelle de défaites, mais il n’est pas trop tard. On espère en tout cas que cette équipe va poursuivre son développement et sa progression affichée ces dernières semaines. Ils sont sur la bonne voie.

Publicité

On est encore loin du compte, mais on note enfin des signes de progrès à Chicago. Le jeu proposé est un peu plus cohérent, et l’état d’esprit des joueurs est irréprochable. Patience, fans des Bulls. La récompense de votre patience n’est plus très loin.

En direct : toute l'actu NBA