NBA – Comment Los Angeles a transformé la vie d’Anthony Davis

0

Passer de la Nouvelle-Orléans à Los Angeles peut être un sacré changement médiatiquement parlant. C’est ce que que Anthony Davis est en train d’expérimenter depuis plusieurs mois, lui qui voit bien des aspects de sa vie prendre un virage drastique.

Publicité

Il y a quelques jours, Anthony Davis refusait une offre de prolongation de contrat adressée par les Lakers. D’un montant de 146 millions de dollars sur 4 ans, cette offre n’était pourtant pas un plan très rentable pour le joueur. Pourquoi ? Car il pourrait toucher encore plus l’été prochain, tout simplement. À quelques mois près, l’ailier-fort va donc logiquement attendre pour empocher un plus gros chèque.

Dans tous les cas, il est quasi-certain que AD va prolonger dans la cité des anges, mais c’est la durée du contrat, et le montant, qui restent à déterminer. Pourrait-il imiter la stratégie de Kawhi Leonard l’été dernier avec un contrat court ? C’est envisageable, et c’est ce que certains croient dans la cité des anges.

Au-delà du sportif, la raison pour laquelle le joueur va s’installer à L.A sur le long terme est économique. Preuve en est, il a récemment déposé des brevets pour les marques « Fear The Brow » et « Raise The Brow », en référence à son célèbre mono-sourcil. Le garçon a de la suite dans les idées, et il compte bien se rendre bankable.

Interrogé par The Athletic sur la possibilité que la ville dans laquelle il joue influence grandement sa stratégie marketing, le numéro 3 va droit au but.

Énormément, c’est une évidence. Évidemment, tu veux que ta marque soit rentable. Je pense que n’importe quel joueur peut créer sa marque dans n’importe quelle ville. Mais bien sûr, plus la ville est grande, plus la médiatisation l’est aussi.

Et il ne cache pas non plus que le fait de côtoyer LeBron James depuis plusieurs mois maintenant l’a grandement influencé.

Il a une grande marque. Il fait tellement de choses pour, et avec sa marque. Le fait d’être son coéquipier, et également son ami en dehors du terrain avant d’arriver ici, et de voir le travail qu’il fournit pour sa marque, j’ai beaucoup appris de ça.

Lire aussi | La stat inquiétante des Lakers en vue des playoffs

Une logique confirmée par Henry Schafer, vice président exécutif de The Q Scores Company, une entreprise spécialisée dans l’analyse de l’attractivité médiatique des personnalités du monde du sport auprès en fonction de la démographie.

La première chose que j’ai observée avec son changement de ville est qu’il a bénéficié d’une plus grande exposition. C’est le plus gros point. Le fait de rejoindre une grande ville, couplé à sa notoriété, a aidé à accentuer sa reconnaissance auprès des fans.

Même refrain chez Jeremy Darlow, ancien directeur marketing chez Adidas Football, et auteur d’un livre : Les athlètes sont aussi des marques : comment le marketing de marque peut sauver l’athlète d’aujourd’hui.

De mon expérience en tant qu’ancien directeur marketing pour Adidas football et baseball, je dirais que plus la ville est grande, plus l’attractivité de la marque est grande.

Publicité

Darlow poursuit en expliquant que si la décision de Davis de devenir agent-libre l’été prochain est avant tout sportive, l’aspect économique est également judicieux. Car s’il décidait de prolonger durant la saison, les médias n’en parleraient que quelques jours. Tandis que le fait d’attendre l’été alimente les rumeurs pendant plusieurs mois consécutifs.

Du point de vue de la marque, entrer à la free-agency en tant qu’agent libre est un choix intelligent. Il passe d’une couverture médiatique de un jour s’il prolonge durant la saison à une couverture qui se compte en mois s’il attend l’été pour révéler son choix.

Même si la prolongation de l’ailier-fort avec les Lakers ne fait aucun doute, il est plus judicieux pour lui, autant sur le plan sportif, économique, que médiatique d’attendre la prochaine free-agency. Tout s’éclaire donc la décision du joueur.

Vivre à Los Angeles, c’est l’assurance d’avoir de la visibilité. Surtout quand on s’appelle Anthony Davis. Et le joueur l’a bien compris, et il compte bien en profiter pour faire fructifier son business extra-sportif. Si jouer avec LeBron James dans une franchise mythique et en tête de l’Ouest ne suffisait pas, voilà une autre énorme raison de ne pas bouger de Los Angeles…

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.