NBA – 22 janvier 2006 : Kobe Bryant, 81 points pour l’éternité

0

La planète sport est évidemment sous le choc. Les fans de basket-ball sont pour la plupart dévastés. Les hommages en l’honneur de Kobe Bryant ne cessent d’affluer, en voici un tout particulier…

Publicité

Comme s’il faisait partie de notre famille. Le tragique décès de Kobe Bryant ce dimanche soir a touché chacun de nous, fan invétéré des Lakers ou non. C’est un monument qui s’en est allé mais qui restera à jamais dans nos coeurs, dans nos souvenirs.

Le Black Mamba, successeur désigné du grand Michael Jordan nous a gratifiés de performances extraordinaires pour rythmer nos nuits d’admirateurs de la NBA. Il est ainsi temps de se replonger dans l’une de ses nuits les plus folles : le 22 janvier 2006.

A l’époque, les Lakers (21v-19d) ne sont pas en état de grâce, contrairement à leur leader incontesté : Kobe Bryant. Le numéro 8 angelino est sur une autre planète et tourne d’ailleurs à 43.4 points de moyenne sur le mois de janvier.

Aux côtés des Kwame Brown ou Smush Parker, Kobe ne cesse de se démener pour tirer ses Lakers vers les playoffs, ce qu’il parviendra d’ailleurs à réaliser. Face à Toronto, il sort le jeu des grands soirs et réalise la 2e performance la plus folle de tous les temps au scoring.

Une histoire qui vous est contée en vidéo par Legendary NBA :

Lire aussi | 5 novembre 2008 : le meilleur match de Tony Parker en carrière

Au cours de la rencontre, les Raptors prennent d’abord les devants en menant de 18 points en milieu de 3e quart-temps. Puis, Kobe Bryant active le mode « Beast ».

Il marquera 19 unités consécutives avant de réaliser un 4e quart-temps complètement fou. Il marque ainsi 27 points dans le 3e et 28 points dans le 4e quart-temps.

Publicité

Une fois la victoire scellée, Phil Jackson alors coach des Lakers manque de faire sortir le Black Mamba, mais il est « ramené à la raison » par son assistant. Après une valse de lancers-francs (18/20 au total), Kobe termine donc la rencontre à 81 points.

On peut souligner l’adresse du héros du soir, qui finit avec un joli 28/46 dont 7 tirs primés sur 13 tentés. Dix ans plus tard, il déclarera : « Vous devez comprendre qu’à 27 ans, au top de ma forme physique, ce n’était pas surprenant d’inscrire 81 points. »

Sa confiance à toute épreuve et son éthique légendaire nous manqueront. Encore merci pour tout ce que tu as fait pour le basket-ball, cher Kobe !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.