NBA – 10 février 2017 : Draymond Green réussit l’unique triple-double de l’histoire… sans les points

Draymond Green ballon en main lors du match opposant les Golden State Warriors aux Memphis Grizzlies, le 2 février 2017
Brandon Dill

Homme à tout faire des Warriors durant la période de règne des Dubs, Draymond Green entrait dans l’histoire le 10 février 2017 en compilant 10 unités ou plus dans trois catégories statistiques… mais pas celle des points.

Publicité

Entre 2014 et 2019, les records se sont succédé dans la baie d’Oakland. Qu’il s’agisse des prouesses collectives des Warriors, des performances historiques de Stephen Curry ou des coups de chaud express de Klay Thompson, les fans de Golden State ont eu de quoi se réjouir pendant de longs mois.

S’il a constitué l’âme du collectif durant cette période faste pour la franchise californienne, Draymond Green n’était pas forcément celui qui se distinguait par ses statistiques. Plaque tournante de son équipe, l’ailier fort a cependant enregistré de nombreux triple-doubles, dont l’un avait particulièrement marqué les esprits.

Publicité

Nous sommes donc le 2 février 2017. Les Warriors se rendent à Memphis, adversaire qui ne leur réussit pas cette saison. Les coéquipiers de Draymond, qui compte 3 triple-doubles jusqu’ici, présentent en effet un bilan de 0-2 face aux Grizzlies avant de pénétrer dans le FedEx Forum. Malgré leur première place à l’Ouest, la victoire est donc loin d’être garantie.

Comme d’habitude, l’ancien de la fac de Michigan State est partout sur le terrain, et voit toutes ses statistiques grimper en même temps que l’avance au score des Dubs. Toutes ? Pas vraiment. Dray ne tente que 6 tirs sur la partie, et n’en inscrit que 2, pour 4 petits points au final.

Publicité

Lire aussi | Un fan défie Stephen Curry en 1 contre 1… et finit au sol

Pas de quoi inquiéter Golden State, qui grâce à la copie complète de son intérieur, repart large vainqueur du Tennessee (122-107). 11 rebonds, 10 passes et 10 interceptions (sur les 19 pertes de balle de Memphis) : Draymond Green entre tout simplement dans l’histoire de la ligue avec un triple-double sans les points.

À la suite de cette sortie, à laquelle il faut également ajouter 5 contres, le héros de la nuit déclarera simplement ne pas avoir eu besoin de forcer les choses au scoring.

Mon rôle est de me concentrer sur la défense. Beaucoup de gars peuvent marquer des points dans cette équipe. Je n’ai pas besoin de le faire.

Publicité

Toujours unique titulaire d’une telle prestation en NBA, Draymond Green a ce soir-là illustré par sa ligne de statistiques sa personnalité de joueur : un anti-héros, obnubilé par la réussite du collectif plutôt que par ses propres chiffres.

Publicité

Draymond Green a beau ne pas être le joueur le plus flashy, il n’en restait pas moins un rouage essentiel dans le jeu, la cohésion et la quête de titres des Warriors. Ce soir-là, c’est pourtant bien lui qui a pris toute la lumière.

Draymond Green Golden State Warriors NBA 24/24 NBA Flashback

Publicité

Dernières actualités