NBA – LeBron bien parti pour taper un record all-time détenu par Steve Nash

0

Loin devant au classement des passeurs cette saison, LeBron James devrait sauf catastrophe réaliser une performance historique à son âge, établie par seulement Steve Nash auparavant. Explications.

Depuis son arrivée dans la Cité des Anges, LeBron James s’occupe de tout. La saison dernière, avec un roster plutôt occupé par de jeunes joueurs à potentiel, le King était omniprésent dans tous les compartiments du jeu. Que ce soit au scoring (27.4 points), au rebond (8.5 unités) et à la passe (8.3 unités), il était le leader statistique des Lakers.

Pour ce nouvel exercice, il peut cependant compter sur un effectif plus qualitatif avec notamment l’arrivée d’Anthony Davis l’été dernier. C’est désormais ce dernier qui mène son équipe au classement des scoreurs grâce à sa moyenne de 26.6 points. LeBron, lui, dans un rôle inédit de meneur et se focalise beaucoup plus sur la distribution du jeu.

Il a ainsi drastiquement augmenté sa moyenne dans cette catégorie statistique avec 10.8 passes par soir (551 au total sur la saison). Non seulement leader des Lakers dans ce domaine, il écrase la concurrence de la ligue avec une avance de 92 passes décisives sur son premier poursuivant, Trae Young.

À 35 ans, le Chosen One connaît donc son meilleur exercice à la passe depuis le début de sa carrière, et apparaît comme le meneur de jeu ultime dans la NBA actuelle. Une telle domination dans ce classement à un âge si avancé n’a ainsi jamais été vue depuis la fin de carrière d’un certain Steve Nash.

Lire aussi | Monte Morris clarifie les choses concernant son trah-talking sur LeBron James

LeBron James domine actuellement la NBA avec 551 passes, soit 92 de plus que le joueur le plus proche (Trae Young). Le seul joueur à avoir terminé une saison en tête du classement des passes décisives à 35 ans ou plus est Steve Nash, qui l’a fait à trois reprises.

L’ancien meneur des Suns avait effectivement cumulé le plus grand total de passes décisives lors de trois saisons consécutives : 2009-2010, 2010-2011, 2011-2012. Un exploit déjà conséquent pour n’importe quel joueur de la ligue, mais qui prend encore plus de résonance lorsqu’il est réalisé à 35, 36 puis 37 ans.

Hormis à cause d’une blessure qu’on ne lui souhaite bien évidemment pas, on ne voit pas comment LeBron ne pourrait pas terminer en tête du classement des passeurs décisifs cette saison. Pourra-t-il simplement rééditer cette performance lors des deux exercices suivants pour définitivement rejoindre Nash dans l’histoire ? Avec lui, rien ne semble impossible.

Il y a pire comparaison pour un meneur de jeu que celle de Steve Nash. Celle-ci est d’autant plus gratifiante pour LeBron James lorsque l’on sait qu’il n’est pas meneur de métier.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.