NBA – « J’adore LeBron, mais l’athlète de la décennie c’est moi »

LeBron James réagit fortement aux critiques sur son comportement
NBA.com (DR)

Si LeBron James a été nommé athlète de la décennie par Associated Press il y a quelques jours, un autre sportif s’est estimé lésé vis-à-vis de cette distinction. Vous l’avez ?

Publicité

Arrivé dans la ligue avec une hype jamais aperçue auparavant, LeBron James peut aujourd’hui facilement affirmer qu’il a pleinement su se montrer à la hauteur des attentes qui l’entouraient à sa sortie du lycée. Toujours mis au premier plan dans chacune des franchises dans lesquelles il est passé, le King a assumé son rôle et se place d’ores-et-déjà comme l’un des meilleurs basketteurs de l’histoire.

À 35 ans, son armoire à trophées est largement remplie, que ce soit par ses trois bagues de champion NBA ou par ses nombreuses distinctions individuelles. Il a ainsi récemment dû faire de la place pour en accueillir une nouvelle. L’agence de presse américaine Associated Press l’a en effet nommé début 2020 meilleur athlète masculin de la décennie.

Publicité

Grâce à ses exploits dans la ligue et sa régularité au plus haut niveau, LeBron a devancé au classement la légende du football américain Tom Brady, le sprinteur Usain Bolt, le footballeur Lionel Messi ou encore le nageur Michael Phelps. Un Top 5 où n’apparait pas Floyd Mayweather, boxeur de renom toujours invaincu après 50 combats disputés chez les professionnels.

« Money » est également la fois un grand fan de basket, où il n’hésite pas à s’afficher dans des matchs de gala au risque de se manger de sales crossovers. Mais c’est aussi un homme très bavard et sûr de lui. Son absence de la sélection d’Associated Press ne lui a donc forcément pas plu, et il n’a pas manqué de le faire savoir à l’occasion de son apparition dans le podcast Drink Champs.

Publicité

Lire aussi | La leçon que Conor McGregor a tiré du parcours de LeBron James

J’adore LeBron James, mais quand on parle de l’athlète de la décennie, c’est moi ! C’est moi, largement. J’ai fait mes débuts chez les pros en 1996 et je n’ai toujours pas reçu cette distinction. Je suis au sommet du classement des fortunes de Forbes et je suis mon propre patron.

Après avoir rappelé sa réussite financière à laquelle il tient énormément, le boxeur, qui n’a pas combattu officiellement depuis 2017 et une victoire sur Conor McGregor, a révélé la principale raison qui l’a empêché d’apparaître dans le classement d’AP selon lui.

Publicité

Je n’ai pas Gatorade derrière moi, ni Sprite, ni Nike. Il faut que vous vous rendiez compte, on parle d’entreprises qui génèrent des milliards de dollars. Et on qualifie ça de « placement ». Donc si elles vous payent, elles peuvent obtenir ce qu’elles veulent. Mais si on parle vraiment sérieusement, c’est moi l’athlète de la décennie. Et même des deux dernières décennies en réalité.

À 42 ans, Floyd Mayweather a annoncé en novembre dernier qu’il sortait une nouvelle fois de sa retraite et qu’il comptait retrouver les rings en 2020. S’il souhaite enfin recevoir ce titre manquant à son palmarès, il devra faire preuve d’une sacrée longévité et se montrer plus présent sportivement parlant.

Publicité

Si le CV de Floyd Mayweather se dresse comme l’un des meilleurs de l’histoire de son sport, il n’aura donc pas suffi à surpasser les accomplissements de LeBron James sur et en-dehors des parquets. Et ce, pour le plus grand désarroi du boxeur.

Buzz Déclarations LeBron James Los Angeles Lakers NBA 24/24

Feed NBA 24/24