NBA – Quand Kevin Durant laminait un par un les joueurs de Team USA

0

Pour beaucoup d’internationaux américains, les rassemblements de Team USA leur permet de se mesurer aux meilleurs joueurs du monde. Pour Kevin Durant, cela implique une démolition défensive de ses coéquipiers à l’entraînement, comme l’illustre une vidéo qui a récemment refait surface.

Publicité

Avant sa mise en repos forcée pour l’ensemble de la saison 2019-2020, Kevin Durant faisait à l’unanimité partie des meilleurs talents offensifs du monde. Pour certains, il constitue même le joueur le plus létal en attaque dans l’histoire de la NBA. Ils s’appuient notamment pour cela sur les quatre saisons où il a fini meilleur marqueur de la ligue.

Mais un aspect tout aussi redoutable du jeu de KD est bien souvent mis au second plan : ses capacités défensives. Grâce à une taille démentielle, une envergure interminable et une mobilité rare pour un joueur de son gabarit, la star des Nets peut s’opposer à n’importe quel poste, et limiter l’apport des meilleurs joueurs adverses.

Ses prestations de ce côté du terrain lors des Finales 2017 et 2018, face à LeBron James, se placent comme les meilleurs exemples de cette capacité à se charger des plus gros dangers offensifs. Elles avaient notamment contribué à l’obtention sans conteste de ses deux titres de MVP des Finales acquis ces années-là.

Et ce cas de figure est loin d’être isolé : à Golden State, l’ailier était régulièrement sommé de prendre en tenaille les plus grandes stars de la ligue. Un rôle qui lui permettait de faire de même durant les périodes réservées au basket international.

Lire aussi | Kevin Durant pourrait jouer à un nouveau poste chez les Nets

Pas convaincu ? Penchez-vous alors sur la vidéo qui est récemment réapparue, montrant Durant s’opposer aux joueurs de Team USA sur un tournoi de un-contre-un en 2018. Cela n’a beau être qu’une séance d’entrainement, l’intensité et l’enjeu étaient de mise, et les meilleurs éléments américains n’ont pas su trouver la solution pour se débarrasser de leur coéquipier.

Publicité

Devin Booker, Victor Oladipo, Khris Middleton… Des attaquants redoutables en NBA, qui savent se créer leurs propres tirs et prendre l’avantage sur une bonne défense. Mais cette fois-ci, rien à faire : Durantula était simplement trop grand, trop large et trop rapide pour eux. Mention particulière à Oladipo, qui après s’être fait contré, a tenté de réclamer une faute… en vain.

Membre de la liste de 44 joueurs pré-convoqués pour originellement disputer les Jeux olympiques 2020, KD pourra certainement de nouveau montrer ses talents de défenseur à l’occasion du prochain rassemblement de Team USA. En raison du coronavirus, sa date reste cependant toujours inconnue.

Expert de l’attaque, Kevin Durant sait aussi se montrer ultra-dominant en défense. Les pauvres joueurs de Team USA n’avaient pu que le constater en 2018.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.