NBA – 10 matchs old-school à absolument regarder sur le League Pass

Larry Bird et Magic Johnson durant un Celtics/Lakers
(DR)

Oui, le monde de la NBA ne tourne plus depuis bientôt 3 semaines. Mais Dieu merci, la ligue a rendu son abonnement du League Pass gratuit durant ce hiatus. Voilà donc une liste de 10 matchs old-school que l’on vous conseille fortement de regarder pour satisfaire votre appétit basket en ces temps rudes.

Publicité

Boston Celtics vs Cincinnati Royals, 30 mars 1966

Vous lisez ou entendez très souvent parler de Bill Russell et Oscar Robertson, mais ne les avez jamais vus ou seulement par le biais de quelques highlights ? Voilà votre chance de les voir s’affronter durant leur prime, tout cela en demi-finales de conférence Est. De quoi également observer les changements énormes au niveau du jeu depuis cette époque.

Milwaukee Bucks vs Detroit Pistons, 18 octobre 1969

Là encore, une occasion rêver d’observer l’un des tous meilleurs joueurs de l’histoire ayant évolué à une époque plus reculée : Kareem Abdul-Jabbar. Et ce match n’est pas n’importe lequel dans la carrière de celui que l’on dénommait encore Lew Alcindor à cette date : son premier en NBA. Un carton qui laissait déjà présager d’un avenir aussi brillant.

Publicité

All-Star Game 1977, 13 février 1977

Kareem Abdul-Jabbar, Paul Westphal, Rick Barry, Bob McAdoo, Pete Maravich, John Havlicek, Geogre Gervin… Les stars na manquaient logiquement pas lors du All-Star Game ’77. Mais c’est bien Julius Erving qui, grâce à ses 30 points et 12 rebonds, obtiendra le trophée de MVP d’une rencontre au scénario intense.

Milwaukee Bucks vs Philadelphia Sixers, 14 mai 1983

Quel joueur aurait aujourd’hui l’arrogance de pronostiquer un « fo, fo, fo run » en playoffs pour son équipe, soit obtenir le titre en enchainant les sweeps ? Certainement aucun. C’est pourtant ce que Moses Malone a fait en 1983, sûr de la force de ses Sixers. Épaulé par Julius Erving, le pivot ne craignait rien ce 14 mai, pour le Game 3 des Finales de conférence Est. et bien que son équipe laissera filer le match suivant face à Milwaukee, il conclura finalement les playoffs avec un « fo, fi, fo ». Pas si mal.

Publicité

Los Angeles Lakers vs Boston Celtics, 10 juin 1984

Revoir un match de Finales opposant les Lakers aux Celtics, cela ne se refuse pas. Encore moins lorsque celui-ci oppose Magic Johnson à Larry Bird, avec le titre en jeu pour Boston sur son parquet. Un Game 6 mémorable aussi marqué par la performance de Kareem Abdul-Jabbar, intenable dans la raquette (30 points, 10 rebonds, 5 passes).

All-Star Game 1986, 9 février 1986

Avec une réunion de stars encore plus importante qu’en 1977, le All-Star Game 1986 est un immanquable. Thomas, Bird, Malone, Erving, Wilkins, Parish pour l’Est ; KAJ, Magic, English, Drexler, Olajuwon pour l’Ouest, entre autres. Du talent et des points dans tous les sens, pour finalement consacrer Isiah Thomas et ses 30 points et 10 passes en tant que MVP.

Publicité

Cleveland Cavaliers vs Chicago Bulls, 7 mai 1989

L’affiche ne vous fait pas rêver ? Laissez-nous donc vous expliquer ce choix avec deux mots : The Shot. Ce Game 5 du premier tour des playoffs, qui pouvait marquer la fin de la série entre Cavs et Bulls, semble s’orienter vers une victoire des hôtes. C’est sans compter sur Michael Jordan, qui inscrit l’un des ses paniers les plus légendaires pour qualifier son équipe pour les demi-finales de conférence.

Chicago Bulls vs Portland Trail Blazers, 3 juin 1992

Les fans de Bulls ont décidément de quoi se régaler. Et pas avec n’importe quel match, puisque le Game 1 des Finales 1992 n’est autre que le fameux Shrug Game de Jordan. Inarrêtable en première mi-temps, avec 6 réussites à 3 points notamment, His Airness ne peut alors tout simplement rien manquer. Un blowout digne d’être re-visionné.

Publicité

Los Angeles Lakers vs Toronto Raptors, 22 janvier 2006

Vous vous doutez certainement de la performance intervenue durant ce match, qui mérite d’être (re)vue. Il s’agit tout simplement de la deuxième meilleure au scoring dans l’histoire de la NBA, à savoir les 81 points de Kobe Bryant. Habité par les dieux du basket, en transe, en état de grâce… Tous ces qualificatifs sont adéquats pour décrire sa prestation ce 22 janvier 2006.

Los Angeles Lakers vs Boston Celtics, 17 juin 2010

Et histoire de conclure cette liste dans les règles de l’art, pourquoi ne pas citer le dernier affrontement en Finales NBA entre les deux franchises les plus sacrées de l’histoire ? Une bataille de chaque instant dans un Staples Center en fusion, marquée par la copie décisive rendue par Pau Gasol, et l’effusion de joie de Kobe Bryant pour sa dernière bague.

Lire aussi : Les 5 meilleures Finales depuis les années ‘80

10 matchs, pour une bonne dizaine d’heures de pur plaisir. Régalez-vous, c’est gratuit, il vous suffit de cliquer ici.

NBA 24/24

Publicité

Dernières actualités