NBA – Les 2 gros points faibles de LaMelo Ball qui font peur aux scouts

0

Attendu sur le podium de la prochaine draft, LaMelo Ball inquiète encore certains scouts de NBA. Deux points faibles sont principalement ciblés pour le meneur, et ça pourrait lui coûter cher.

Publicité

Lonzo Ball choisi en deuxième position par les Lakers il y a quelques années, LaMelo Ball entend bien battre son frère lors de la prochaine draft et rafler le top pick. Personne ne sait quand la grande loterie aura lieu, et même si les préparatifs vont être assez étranges, le dernier de la fratrie Ball veut impressionner les dirigeants et les scouts. Son but ? La première place, comme l’annonce LaVar depuis longtemps.

Une envie logique qui est sans doute partagée par les autres prospects. Cette draft 2020 s’annonce spéciale à cause du coronavirus, mais aussi parce que le classement est indécis. Personne ne semble vraiment se démarquer cette année, contrairement à l’édition 2019 menée par Zion Williamson.

Auparavant cité comme un « lottery pick », soit dans les 14 premières places, LaMelo a vu sa cote grimper en flèche grâce à son passage en Australie chez les Illawarra Hawks. Ses qualités de finisseur ainsi que ses passes ont impressionné pas mal de monde là-bas, suffisamment pour lui faire intégrer le top 3 dans la majorité des mock drafts. Néanmoins, tout ne semble pas encore parfait pour lui.

Lire aussi | Giannis choisit le joueur avec qui il aimerait passer le confinement

Selon le journaliste Chris Fedor pour cleveland.com, plusieurs scouts encore quelques doutes au sujet du meneur :

« Il y a fort à parier que le playmaking de Ball soit le meilleur de cette draft. Il a une taille unique qui peut lui permettre de jouer à plusieurs positions. Il est intelligent et il a du talent, avec une vision incroyable et des instincts pour passer.

Malgré cela, une source a décrit son shoot comme « cassé », et un autre a questionné son implication en défense.

Avec sa taille et sa longueur, le cadet des Ball pourrait être meilleur en défense, il n’y a aucun doute. Mais est-ce que l’intéressé en a réellement envie ? Comme beaucoup de jeunes, il semble surtout vouloir se mettre en évidence du côté de l’attaque, et ça coince aux yeux de plusieurs scouts.

Si le shoot est un point commun avec son frère Lonzo, ce dernier a toutefois les qualités pour défendre, et c’est ce qu’il fait chez les Pelicans. Peut-être qu’il pourra donner quelques conseils à son frère avant la draft.

LaMelo Ball a du talent, c’est indéniable. Mais s’il souhaite être numéro 1, il y a encore des progrès à faire dans son jeu et sa mentalité. Les entretiens pré-Draft seront l’occasion pour lui de convaincre…

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.