NBA – Les 5 pires signatures all-time de free agents des Celtics

Rasheed Wallace sous le maillot des Boston Celtics
Boston.com (DR)

Il y a quelques temps, nous nous intéressions aux pires agents libres signés par les Lakers dans leur histoire. Aujourd’hui, c’est sur les choix (très) critiquables de leurs rivaux de toujours nous nous penchons : les Celtics. Et là encore, il y a de quoi transpirer dans le front office.

Publicité

5. Tom Gugliotta

(crédit : Gregory Shamus)

Stats avec les Celtics : 1.3 point, 2.2 rebonds, 0.6 passe

Bob Gugliotta, c’est une sélection au All-Star Game et plusieurs saisons de très bonne facture aux Timberwolves à la fin des années 1990. Mais tandis que ses moyennes enregistraient une grande chute depuis quelques mois, les Celtics décident malgré tout de signer l’intérieur, alors âgé de 35 ans, durant l’été 2004. Il ne disputera finalement que 20 matchs, avant d’être envoyé à Atlanta en février et de prendre sa retraite à la fin de ce même exercice.

Publicité

4. Rasheed Wallace

Rasheed Wallace sous le maillot des Boston Celtics
(crédit : Boston.com/DR)

Stats avec les Celtics : 9.0 points, 4.1 rebonds, 1.0 passe

À l’image de Tom Gugliotta, Rasheed Wallace s’est placé durant sa carrière comme un intérieur largement redouté dans les raquettes. Mais comme son homologue, il n’a rejoint les Celtics qu’à 35 ans, et n’affichait plus le même niveau que durant son passage aux Pistons. Après une saison 2009-2010 somme toute correcte, il prendra sa retraite durant l’exercice suivant, mais récupèrera bien au total plus de 12 millions de dollars pour ses deux années à Boston.

Publicité




3. Travis Knight

(crédit : John Mottern)

Stats avec les Celtics : 6.5 points, 4.9 rebonds, 1.4 passe

Si les deux premiers joueurs cités n’ont pas coûté « trop » cher aux dirigeants de Boston, on ne peut pas en dire autant de Travis Knight. Après une saison rookie sans éclat aux Lakers, l’ancien de UConn parvient malgré tout à convaincre la franchise du Massachusetts de le signer pour 7 ans (!) et 22 millions de dollars. L’escroquerie sera de courte durée, puisque le pivot est renvoyé aux Lakers dès l’année suivante.

Publicité

2. Mark Blount

(crédit : HoopsHype/DR)

Stats avec les Celtics : 7.6 points, 4.7 rebonds, 1 passe

Encore un intérieur, et un gros investissement pas forcément rentabilisé. Après deux premières saisons quelconques à Boston, Mark Blount est laissé libre puis signe aux Nuggets durant l’été 2002. Mais quelques mois plus tard, il convainc son ancienne équipe de le récupérer en échange d’un contrat de 40 millions de dollars sur six ans. Il n’en disputera que trois chez les Celtics, avant de rejoindre Minnesota.

Publicité

1. Pervis Ellison

(crédit : Allsport/DR)

Stats avec les Celtics : 4.7 points, 5.0 rebonds, 0.7 passes

Et puisque ce classement ne pouvait pas se conclure différemment, c’est (encore) un autre intérieur, en la personne de Pervis Ellison, qui en occupe la tête des pires choix. Ancien numéro 1 de Draft, il reçoit en 1992 le titre de Most Improved Player en tant que joueur des Bullets. Ses deux saisons suivantes laissent présager d’une baisse de régime, mais qu’importe : les Celtics misent 11.5 millions de dollars sur lui durant l’été 1994 via un contrat de six ans. Une somme non-négligeable pour l’époque, qu’Ellison ne justifiera bien évidemment pas au cours de ses six saisons à Boston, dont une passée entièrement à l’infirmerie.

Lire aussi : Les 5 pires signatures all-time de free agents des Lakers

Espérons pour les fans des Celtics que la signature de Kemba Walker, dernier gros free agent en date à avoir rejoint la franchise, n’apparaitra pas dans un tel classement d’ici quelques années.

All-Time Boston Celtics Contrats NBA 24/24

Toute l'actu NBA