NBA – Les 5 pires signatures all-time de free agents des Lakers

0

Aussi glorieux ont parfois pu être leurs choix, les dirigeants des Lakers ont également commis de gros impairs sur le marché des agents libres dans leur histoire. Petit florilège avec cinq signatures qui paraissent aujourd’hui complètement insensées.

Publicité

// Breaking : La NBA a annoncé la date de reprise et les 4 formats possibles ! Plus d’infos ici

5. Samaki Walker

Samaki Walker sous le maillot des Los Angeles Lakers
(crédit : Lisa Blumenfeld)

Stats avec les Lakers : 5.6 points, 6.2 rebonds, 0.9 passe

Drafté à la 9e position de la draft 1996, Samaki Walker est alors promis à un bel avenir en NBA. Grandement embêté par les blessures, il peine cependant à trouver son rythme durant ses cinq premières saisons dans la ligue. Pourtant, durant l’été 2001, les Lakers l’attirent en Californie. Le bilan de ses deux années chez les Purple&Gold ne sera pas grandiose, mais le poste 4 aidera malgré tout les siens à remporter le titre cette saison-là.

4. Smush Parker

Smush Parker sous le maillot des Los Angeles Lakers
(crédit : Lisa Blumenfeld)

Stats avec les Lakers : 11.3 points, 2.9 rebonds, 3.2 passes

Il a beau avoir su se montrer capable de performances au scoring, Smush Parker reste l’un des pires meneurs que les Lakers aient pu compter dans leurs rangs. Plus que le niveau qu’il a affiché entre 2005 et 2007, ce sont ses embrouilles avec Kobe Bryant qui ont définitivement scellé son sort à Los Angeles.

3. Dennis Rodman

Dennis Rodman sous le maillot des Los Angeles Lakers
(crédit : HoopsHype/DR)

Stats avec les Lakers : 2.1 points, 11.2 rebonds, 1.3 passe

Durant l’été ’98, les Lakers accueillent un Dennis Rodman qui sort d’un three-peat magistral avec les Bulls. Mais à 37 ans, The Worm n’est plus le joueur flamboyant qu’il était. Le destin s’est même mêlé de cette courte parenthèse d’un an, puisque sa seule saison à L.A. fut celle du lockout, et ne lui a donc permis de porter le mythique maillot Pourpre & Or qu’à 23 reprises.

2. Timofey Mozgov

Timofey Mozgov sous le maillot des Los Angeles Lakers
(crédit : ESPN/DR)

Stats avec les Lakers : 7.4 points, 4.9 rebonds, 0.8 passe

Timofey Mozgov n’évolue plus en NBA, mais qu’importe : il a pu assurer au mieux son après-carrière grâce au contrat qu’il a signé avec les Lakers en 2016. Fraîchement titré avec les Cavaliers, le pivot russe a en effet rejoint la Cité des Anges pour 4 ans et 64 millions de dollars ! Il n’évoluera finalement qu’une saison dans l’équipe, ne se montrant (logiquement) pas à la hauteur des attentes du front office.

1. Luol Deng

Luol Deng sous le maillot des Los Angeles Lakers
(crédit : DR)

Stats avec les Lakers : 7.5 points, 5.2 rebonds, 1.3 passe

Lorsque l’on voit les chiffres du contrat de Mozgov, on imagine difficilement que les Lakers aient pu faire pire. Et pourtant. Le même été, ils offrent ainsi pas moins de 72 millions de dollars sur 4 ans à Luol Deng. Ses statistiques durant ses 2 saisons montrent bien le ridicule du choix de Mitch Kupchak, le GM décidément déchaîné de l’époque. La cerise sur le gâteau ? Deng perçoit encore 5 millions par an de la part des Lakers, et ce jusqu’en… 2022.

Toutes les franchises : BullsCelticsLakers

Les Lakers ont beau avoir effectué l’une des meilleures signatures d’agent libre de l’histoire avec LeBron James, les fans angelinos n’oublient pas les décisions très contestables qu’a pu prendre la franchise avant cela.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.