NBA – La seule chose qui « terrifiait » Shaq en arrivant dans la ligue

Shaquille O'Neal rookie nba orlando michael jordan
(DR)

Débarqué dans la ligue en 1992, Shaquille O’Neal craignait une seule chose sur les parquets. Une chose qui se déroulera très exactement le 12 janvier 1993. C’est ce qu’il avouait dans une interview, bien des années après sa retraite.

Publicité

Sélectionné en première position de la Draft 1992, Shaquille O’Neal joue son tout premier match dans la ligue cinq mois plus tard, le 6 novembre, contre Miami. Avec 32 minutes au compteur, il signe immédiatement un double-double (12 points, 18 rebonds) malgré 8 turnovers. Pas mal comme entrée dans la ligue, non ?

Pour sa première opposition face au grand Michael Jordan, il faut encore avancer le calendrier de deux mois, jusqu’au 12 janvier 1993. Ce jour-là, le Magic reçoit les Bulls (23-10) pour un match qui inquiète particulièrement le jeune Shaquille O’Neal, et ce depuis des semaines.

Publicité

Car oui, en face de lui allait se tenir « Sa Majesté » en personne, celle qui terrorise la ligue depuis 9 saisons. A ce moment-là, Shaquille n’a que 20 ans. Il a passé son enfance à vénérer Jordan et ses multiples exploits sur les parquets. C’est simple, à l’aube du match, il est terrorisé.

Lire aussi | La première rencontre musclée (et polémique) entre Shaq et Yao Ming

Publicité

Quand je suis arrivé dans la ligue, j’étais terrifié par Michael Jordan.

Pour un enfant, c’était comme si vous regardiez un Dieu.

Affronter Michael Jordan, le meilleur joueur de l’époque, une pensée qui fait clairement peur au jeune Shaquille O’Neal en 1993. Surtout que les coulisses de la ligue ne pourront lui donner tort par la suite. 4 années plus tard, lors de la saison 1996-1997, Jordan accueillera le rookie Allen Iverson… avec une insulte. Voilà un aperçu de la mentalité.

Publicité

Le premier match de Shaq face à Jordan se déroule finalement sans accroche majeure, et malgré la pression sur ses épaules, il affiche 19 points et 11 rebonds. Quatre jours plus tard, le 16 janvier, il mangera littéralement les Bulls dans le back-to-back à Chicago, avec 29 points et 24 rebonds.


Publicité

Craindre profondément Michael Jordan, puis signer un double-double pour la première confrontation et un double double-double lors de la seconde… Oui, on peut l’affirmer : Shaquille O’Neal savait gérer la pression.

Les dernières actualités