NBA – Rudy Gobert aux Pacers, une idée sous-cotée ?

Pas intouchable au Jazz, Rudy Gobert pourrait bien faire ses valises dans un avenir proche. Une piste à considérer, sur le papier du moins ? Celle menant aux Pacers contre Myles Turner. On vous explique.

Publicité

Avec deux cas confirmés de coronavirus, le Jazz fait partie des franchises les plus touchées de la NBA. Mais c’est en dehors que le virus semble avoir fait le plus de dégâts. Rudy Gobert a vu sa relation se ternir avec Donovan Mitchell, qui lui reproche son laxisme concernant les règles de sécurité et la fameuse scène des micros.

Nous sommes encore loin d’un trade, mais rien ne dit que Mitchell ou Gobert seront encore dans l’Utah durant les saisons à venir. Si la relation est irréparable, comme certains le craignent dans l’organisation, c’est le Français qui pourrait bien en faire les frais, Spida étant intouchable.

Publicité

Vous l’avez compris au titre, l’une des pistes pour Gobert mène aux Pacers. Selon Bleacher Report et Gregg Swartz, la franchise d’Indiana pourrait tout à fait formuler une offre pour récupérer Gobert, en laissant partir Myles Turner dans le package :

Les deux pivots pourraient avoir besoin de changement dans leur carrière, et ni le Jazz ni les Pacers n’auront envie de lâcher des picks de draft depuis que les deux franchises sont au cœur de la course aux playoffs dans leur conférence.

Lire aussi | L’autre meneur sur lequel les Knicks pourraient se jeter

Si Turner est un pivot apprécié aux Pacers, il sort d’une saison plus mitigée dans l’Indiana, et l’apport d’un Gobert peut permettre sans doute de passer à un autre niveau avec une meilleure complémentarité aux côtés de Domantas Sabonis :

Gobert est meilleur que Turner, un double défenseur de l’année et une fois All-Star, qui a mené la ligue au contre et en terme d’adresse. Le Jazz est à 9 points de plus toutes les 100 possessions avec le pivot de 27 ans cette saison, et il tourne à 15.1 points, 13.7 rebonds et 2 contres.

Si Sabonis peut continuer à développer son tir extérieur, lui et Gobert peuvent devenir l’un des meilleurs frontcourts de l’Est.

Même idée dans l’Utah où la situation serait bien différente sans Gobert. Et même si le fit paraît contestable sur les parquets, l’avantage serait aussi ailleurs pour le Jazz en récupérant Turner :

Publicité

Pour Utah, Turner a presque 4 ans de moins et il est sous contrat pour les 3 prochaines saisons pour 18 millions l’année. Il a déjà mené la ligue au contre (2.7 en 2018-19) et il est un meilleur tireur extérieur que Gobert (35.4 en carrière à trois points). Le Jazz n’aurait plus besoin de s’inquiéter de perdre Gobert en 2021 à la free agency ou d’autres éventuels problèmes de cohésion dans le vestiaire avec Donovan Mitchell.

Il faut avouer que l’idée est intéressante, même si les Pacers devront logiquement ajouter un ou plusieurs joueurs dans le package. Pour l’heure, le Jazz n’est certainement pas chaud à l’idée de céder Gobert, espérant que la situation se règle dans les mois à venir. Mais en NBA, tout est possible et un trade du pivot reste une forte option à envisager, comme le confirmait The Athletic récemment.

Publicité

Un échange gagnant-gagnant entre le Jazz et les Pacers ? L’idée est posée et intéressante. Si Rudy Gobert est échangé, Indiana reste une belle option pour le Français, même s’il n’aura pas son mot à dire.

Feed NBA 24/24