NBA – Quand Pippen et Isiah Thomas se démontaient verbalement en 2019

Scottie Pippen et Isiah Thomas
(DR)

Si Michael Jordan et Isiah Thomas ont ravivé leur rivalité récemment, la haine est encore plus intense entre le meneur des Pistons et Scottie Pippen. En 2019, les deux hommes tiraient à balles réelles via médias interposés.

Publicité

L’un des enseignements de « The Last Dance », c’est que les rivalités les plus profondes des années 1980 ne meurent jamais. Même trois décennies après, Bulls comme Pistons se vouent encore une profonde inimitié, à l’image de Michael Jordan qui a traité Isiah Thomas de « connard » durant le documentaire.

Un mot doux pas très agréable à entendre, mais qui n’est finalement pas grand chose comparé à ce qu’avait dit Scottie Pippen en 2019. Il faut dire que quelques semaines auparavant, IT ouvrait le feu. S’exprimant sur les rumeurs selon lesquelles MJ, Larry Bird et Magic Johnson se sont opposés à sa présence dans la Dream Team 1992, il répondait :

Publicité

Ça ne me gêne pas que Jordan dise : « Je ne veux pas qu’Isiah soit dans l’équipe ». Ça ne me gêne pas que Larry Bird dise : « Je ne veux pas qu’Isiah soit dans l’équipe ». Mais Scottie Pippen qui dit ça ?! Mec, sérieux ! Tu ne peux RIEN dire. Que Jordan dise « je ne joue pas si Isiah joue », ok, ça marche. Mais que Scottie Pippen dise ça… Allez, va faire un tour au parc.

Lire aussi | Isiah Thomas répond à l’insulte de Michael Jordan

Des propos qui ont visiblement déplu à l’éternel lieutenant de His Airness, qui s’exprimait en ces termes sur Zeke quelques mois plus tard :

C’est un fourbe. Personne ne sait qui c’est de toutes façons. Il est un de ces gars, un peu comme une mouche. T’essaies de l’aplatir quand elle se pose sur ta nourriture, mais elle revient t’embêter. C’est un très bon meneur, tout ça.

Mais il y a quelque chose en lui qui fait que je ne peux pas lui faire confiance.

Publicité

Quand j’étais petit, on m’a appris que si je n’avais rien de positif à dire sur quelqu’un, il valait mieux ne rien dire. Je te dis juste, rien de bon ne sortira de cette question. Je ne le respecte pas, donc je n’ai rien à dire sur lui.

Au moins, ça a le mérite d’être clair. Les batailles des années 1980 laissent des traces, et tout le monde n’est pas capable, comme Larry Bird et Magic Johnson, de passer à une autre époque et de laisser la rancœur derrière.

Publicité

Ils n’en avaient pas besoin pour se détester, mais The Last Dance aura à coup sûr ravivé les tensions entre Pippen et Thomas. Difficile d’imaginer ces deux-là se réconcilier un jour…

Feed NBA 24/24