NBA – 4 mai 1994 : La performance surhumaine de Charles Barkley

Quand Charles Barkley est vexé par l'adversaire, ça donne l'ue des plus sales performances des playoffs NBA.
(DR)

Diamant brut ou brute en diamant, Charles Barkley aimait terrasser ses adversaires. Même atteint de douleurs au dos, il s’offrait ainsi une performance légendaire lors des playoffs 1994, trop souvent oubliée…

Publicité

Chuck, Sir Charles, The Round Mound of Rebound… Tant de surnoms cachent forcément un joueur emblématique. Élu MVP lors de la saison 1992-93, Charles Barkley est contraint de réduire son volume de jeu la saison suivante à cause de sévères douleurs au dos, mais les Suns se qualifient quand même pour les play-offs.

Le premier tour 1994 oppose les Warriors de Chris Mullin, Latrell Sprewell et Chris Webber aux Suns de Charles Barkley et Kevin Johnson. Retour sur la performance surhumaine de Sir Charles lors du Game 3 avec Legendary NBA :

Publicité

Le match débute et Barkley se rend compte que la défense des Warriors effectue des prises à deux sur son coéquipier Kevin Johnson et non pas sur lui. Comme disait Danny Ainge, alors joueur de Phoenix :

« Ils lui ont lancé un défi. Et la seule chose que je ne fais jamais, c’est défier Charles. »

Quelque peu offensé, le Chuckster écrase la raquette adverse et montre l’étendue de sa panoplie offensive : fadeaways au poste, tirs à mi-distance, step-back à 3 points… Il fait tout à la défense des Warriors et inscrit 27 points dans le seul premier quart-temps, à un point du record all-time détenu par Sleepy Floyd !

Lire aussi | La fin de match la plus étrange de l’histoire

Publicité

Il continue le carnage dans le deuxième quart-temps et arrive à la mi-temps avec 38 points en poche. S’il fait la même seconde période, il battra le record de Michael Jordan et ses 63 points.

Cependant, malgré le score fleuve, la défense de Golden State se resserre et Charles Barkley n’inscrira « que » 18 points en deuxième mi-temps. Sa performance n’en reste pas moins impressionnante et lors de sa sortie, c’est toute l’Arena d’Oakland qui applaudit, admiratrice de son bourreau.

Publicité

Sir Charles finit la rencontre avec la bagatelle de 56 points, 14 rebonds et 4 passes mais ce sont ses pourcentages qui s’avèrent être inhumains : 23 sur 31 au tir dont un très propre 3 sur 4 à longue distance.

Les Suns sweepent les Warriors au terme de cette performance inouïe mais tombent ensuite sur un os : les Rockets d’Hakeem Olajuwon. Malgré une avance de 2 à 0, Phoenix finit par craquer et perd la série 4-3 face au futur champion.

Publicité

Avec cette performance légendaire, Charles Barkley s’est établi comme l’un des meilleurs joueurs de tous les temps. Malheureusement, il restera comme une gloire qui n’aura jamais décroché le Graal ultime : une bague de champion…

Charles Barkley NBA 24/24 NBA Flashback

Les dernières actualités