NBA – 19 juin 1994 : Quand Hakeem Olajuwon mettait toute la ligue à ses pieds pour un exploit unique

Quand Hakeem Olajuwon met à l'amende Patrick Ewing pour le titre en 1994

Comment Hakeem Olajuwon faisait-il pour être aussi vif sur le parquet ? Un grand gaillard de 2,13m et plus de 100 kilos qui se déplaçait à la vitesse d’un meneur avec autant de talent, on en voit rarement… voire jamais. Retour sur l’apogée de sa carrière, un soir de 1994 où Hakeem a validé un exploit unique dans l’histoire.

Publicité

Le 19 juin 1994, les Rockets d’Hakeem Olajuwon accueillent les Knicks de Patrick Ewing. Le Dream vient de glaner son titre de MVP en même temps que celui de Défenseur de l’Année, tandis qu’Ewing profite notamment de la retraite de Michael Jordan pour amener ses Knicks en Finales NBA.

Déjà adversaires à l’université en 1984, ils se retrouvent 10 ans plus tard pour un duel qui donne des frissons. Les Knicks mènent 3 à 2 et les Rockets sont dos au mur. Revivons ce match en vidéo avec Legendary NBA :

Publicité

Ce soir-là, sur le terrain, les deux hommes se rendent coup pour coup. Ils commencent par faire du contre leur objectif. Olajuwon bloque Ewing avant que Big Pat lui rende la pareille. Le match est bien lancé.

Puis c’est au tir qu’il se défient. Un jumper d’un côté, réponse de l’autre à mi-distance… Bref, un duel de géants comme on n’en fait plus. Cependant, Hakeem se montre plus précis que The Beast From The East, qui finira la rencontre avec un piètre 6/20 au tir.

Lire aussi | Comment l’amitié de Magic Johnson et Isiah Thomas s’est terminée

Publicité

Outre le shoot, c’est le rebond qui attire les convoitises des deux big men. Mais là encore, Olajuwon se montre plus décisif. Il en prend un offensif et obtient la faute en prime, puis il sécurise deux prises en défense avant de réaliser l’action déterminante du match.

A 40 secondes de la fin, le meneur John Starks cherche Ewing sur une passe… interceptée par Olajuwon. Ce dernier scellera l’affaire avec deux lancers francs avant de contrer ce même Starks sur le potentiel tir de la gagne.

Publicité

Les Rockets s’imposent 86 à 84 grâce à un Hakeem taille patron (30 points, 10 rebonds, 4 contres). Quelques jours plus tard, ils iront chercher leur premier titre NBA de l’histoire, et ce devant leurs supporters.

Ils récidiveront l’année suivante face à Shaquille O’Neal et son Magic d’Orlando, avant que Michael Jordan ne revienne en NBA sonner la fin de la récréation. Les Texans auront bien profité de l’absence de Sa Majesté pour faire le travail et remplir l’armoire à trophée à Houston.

Publicité

Validé par toute la ligue, Hakeem Olajuwon remporte ainsi les trophées de MVP de la saison, Défenseur de l’Année et MVP des Finales lors du même exercice. Un exploit phénoménal qu’il est le seul à avoir réalisé… Chapeau, Dream !

Les dernières actualités