NBA – Pourquoi Jordan a fait d’un joueur des Suns sa victime préférée en 1993

Michael Jordan a martyrisé Dan Majerle à cause des commentaires de son GM
AmicoHoops (DR)

Un Michael Jordan de bonne humeur, c’était déjà difficile à défendre. Alors un Michael Jordan avec un objectif collé sur la tête de quelqu’un, bonjour l’enfer. C’est ce qu’a appris à ses dépends un joueur des Suns, lors des Finales 1993.

Publicité

Dans la longue liste des joueurs qu’il vaut mieux ne pas énerver avant un match, Michael Jordan arrive certainement tout en haut. Doté de capacités offensives monstrueuses, His Airness pouvait passer la seconde quand il le voulait. Et quand il était dans une zone mentale, il ne rétrogradait jamais.

Puis un grand compétiteur comme Air Jordan, il ne lui en faut pas beaucoup pour le foutre en rogne. La preuve, un simple pronostic de journalistes en faveur des adversaires suffisait à le sur-motiver et à sortir l’un des plus grands matchs de sa carrière, en 1989.

Publicité

Mais celui qui avait le don pour énerver le légendaire numéro 23 plus que n’importe quel autre être humain, c’était son GM Jerry Krause. Dirigeant à l’ego surdimensionné, il n’avait de cesse de piquer ses joueurs au vif, et visiblement, c’était efficace.

À l’aube des Finales 1993, l’architecte des Bulls avait eu des mots très flatteurs à l’égard d’un joueur des Suns qui allait défendre sur Michael Jordan pendant toute la série. Inutile de vous dire que ces Finales ont vite tourné au pugilat pour ce pauvre gars. MJ raconte.

Lire aussi | Les 5 adversaires que Michael Jordan détestait le plus sur le terrain

Publicité

Je savais que Jerry Krause adorait Dan Majerle, et le simple fait qu’il aime ce joueur était suffisant à mes yeux. Tu es persuadé qu’il est un grand joueur défensif ?

Parfait, je vais te montrer qu’il ne l’est pas face à moi.

Dans les faits, Jerry Krause n’avait pas tort, Dan Majerle était effectivement un défenseur plus qu’honnête. Triple All-Star, l’arrière a aussi été sélectionné à deux reprises dans une All-Defensive Team ! Joueur ultra physique, il était un véritable chien de garde sur les lignes extérieures. Mais comme on vous le disait, rien de plus dangereux qu’un Michael Jordan qui met un objectif sur une tête.

Publicité

Dans ces Finales 1993, His Airness prouve alors qu’il est injouable et tourne tranquillement à 41 points, 8.5 rebonds, et 6.3 passes de moyenne… Dont une pointe exquise à 55 points. Les images parlent d’elles-mêmes, Dan Majerle a souffert.

C’est aussi lors de cette même série que Charles Barkley a compris qu’il n’était pas « le meilleur joueur du monde ». On vous laisse deviner à cause qui.

Publicité

À un moment donné, il faudra se demander si les nombreuses remarques de Jerry Krause contre ses joueurs n’avaient pas pour simple but de les motiver avant les grandes échéances.

Publicité

Dernières actualités