NBA – 5 prospects « sous-cotés » de la Draft 2020

Isaac Ooro pourrait être la bonne supriise de la Draft 2020
NBA.com (DR)

La draft 2020 est considérée par beaucoup comme « faible », notamment en raison de petit nombre de superstars potentielles. Et s’il est vrai que seul LaMelo Ball a le charisme d’un franchise player, cette cuvée n’en reste pas moins profonde. 5 joueurs pourraient être de belles révélations la saison prochaine.

Publicité

Onyeka Okongwu – USC Trojans

Longtemps connu comme « le coéquipier des frères Ball à Chino Hills », Onyeka Okongwu s’est enfin fait un nom cette saison du côté d’USC. Excellent près du panier, avec un toucher délicat, l’intérieur sait aussi se débrouiller au poste bas avec quelques spin moves bien sentis. Mais son plus gros atout reste sa capacité à manier le ballon comme un ailier. Énorme défenseur, il ressemble de loin à un Bam Adebayo. S’il corrige son tir extérieur, et arrête de sauter à la moindre feinte dans la peinture, il rendra de fiers services à l’équipe qui s’offrira ses talents.

Publicité

Isaac Okoro – Auburn Tigers

Le prospect sorti d’Auburn ne sera sûrement jamais une star en NBA, mais il est certain qu’il rendra de bons et loyaux services dans la ligue. Dans un premier temps, c’est dans le rôle de défenseur d’élite qu’il se fera une place au soleil, puis avec du travail, il pourrait devenir un shooteur occasionnel. Mais pour l’instant, ses 28% de réussite à 3 points en NCAA ont de quoi inquiéter… Heureusement, il compense par une grande intelligence de jeu, et sa qualité de pénétration est déjà très développée.

Publicité

Devin Vassell – Florida State Seminoles

Si une équipe dans le haut de la draft cherche un profil 3-and-D, ses yeux se tourneront automatiquement vers Devin Vassell. Avec ses immenses bras, l’ailier/arrière est capable de couper toutes les lignes de passe, de défendre sur plusieurs postes, et surtout de gêner la vision de son adversaire direct sur chaque tir, ce qui en fait forcément un grand défenseur. Pour ne rien gâcher, il tournait à 41% de loin cette saison en NCAA. Il ne changera pas le visage d’une franchise, mais il trouvera directement un rôle de lieutenant aux côtés d’une star déjà établie.

https://www.youtube.com/watch?v=GIYx2X0Rpw8

Publicité

Tyrese Haliburton – Iowa State Cyclones

Ce qui fait de Tyrese Haliburton un prospect sous-coté, c’est son âge. À 20 ans, les scouts ont du mal à s’enflammer pour un joueur au potentiel automatiquement moindre qu’un LaMelo Ball ou qu’un Anthony Edwards… Pourtant, ce meneur pourrait être le Shai Gilgeous-Alexander de cette cuvée. Intelligent, volontaire, ambidextre, il est le joueur que tous les coachs rêvent d’avoir. Pour résumer, si son manque de qualités athlétiques l’empêche d’être un scoreur d’élite, il fait de lui le meilleur gestionnaire disponible.

Publicité

Tyrell Terry – Stanford Cardinal

Pur meneur scoreur, voire même combo guard en raison de son manque de talent à la création (3 passes décisives de moyenne cette saison), Tyrell Terry est le tireur d’élite de cette cuvée. En sortie d’écran, en déséquilibre, ou en sortie de dribble, le prospect de Stanford sait tout faire. Comme un Trae Young, il sait également finir près du cercle, même si son manque de taille est un handicape. Si les joueurs de sa taille ont historiquement eu du mal à s’imposer, il pourrait bien être la grosse surprise, sur tous ses astres s’alignent.

Lire aussi : Yves Pons, le Français prêt à prendre son envol pour la NBA

Comme d’habitude, la draft est incertaine. En apparence faible, cette cuvée 2020 pourrait être la source de nombreuses bonnes trouvailles pour les équipes. La NBA ce n’est pas que des stars, mais aussi des joueurs de devoir, et cette génération en est remplie.

Classements (NBA) Draft NBA 24/24

Les dernières actualités