NBA – Encore un énorme mensonge dans The Last Dance ?

0

Si The Last Dance ravit les fans de par ses images d’archives inédites et son ambiance qui sent bon les années 1990, au niveau purement journalistique, il y a des failles. En effet, le documentaire contiendrait déjà deux énormes erreurs, alors que seulement 6 épisodes ont été diffusés.

Publicité

// Breaking : La NBA a annoncé la date de reprise et les 4 formats possibles ! Plus d’infos ici

The Last Dance est un documentaire plus qu’ambitieux. En 10 petits épisodes, le réalisateur Jason Hehir doit faire vivre aux fans la saison 1997-1998 des Bulls de l’intérieur, tout en retraçant l’histoire de cette grande dynastie, à l’aide de nombreux témoignages, et celle de Michael Jordan, celui que beaucoup voient comme le GOAT.

Quand un documentaire se veut historique, il se doit de raconter les faits, les anecdotes, avec le plus de précision possible, afin de dépeindre un tableau réaliste aux spectateurs. Ce qui n’est, après 6 épisodes, pas franchement le cas…

Déjà, le documentaire est plus qu’à charge contre le GM de l’époque Jerry Krause, qui ne pourra malheureusement jamais donner sa version des faits, puisque décédé en 2017… Et puis, une erreur a été relevée dès le second épisode, montrant bien que ce documentaire privilégie le politiquement correct à la réalité historique.

La seconde erreur donc, serait apparue dans l’épisode 5 de TLD. Au cours du récit sur la Dream Team de 1992, le journaliste d’ESPN Michael Wilbon révèle qu’Isiah Thomas doit sa non sélection au refus de nombreux joueurs de partir à Barcelone avec lui… Ce qui serait totalement faux, et le journaliste s’en est d’ailleurs excusé sur Twitter !

Lire aussi | Une légende dégoutée pour Jerry Krause dans The Last Dance

Je m’excuse auprès d’Isiah Thomas… Plusieurs sources m’ont contacté pour me dire que j’avais on ne peut plus tort en disant que 9 joueurs de la Dream Team étaient contre sa présence dans la sélection olympique de 92′. Bien moins de joueurs se sont opposés à sa venue. Je m’excuse auprès d’Isiah pour mon erreur.

Si l’excuse est louable, il aurait été plus logique de ne jamais tenir de tels propos dans le documentaire s’ils n’étaient pas vérifiés… Isiah Thomas, qui pensait enfin connaitre la raison de sa non participation aux JO, a réagi à cette annonce, et il semble un peu dépité… On le comprend.

Merci…

The Last Dance reste un superbe documentaire qui aide à comprendre l’icône planétaire qu’était Michael Jordan dans les années 1990. Mais pour avoir une réelle idée de ce qu’il se passait en coulisse, lire ou relire le livre « Jordan Rules » de Sam Smith reste la meilleure solution.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.