Publicité

NBA – Du grabuge dans le vestiaire des Bulls ?

Ambiance glaciale à Chicago
Darron Cummings

La situation chez les Bulls ne semble pas s’arranger avec le temps, tandis que le front office a connu quelques changements. D’autres sont attendus prochainement, sous l’impulsion directe des joueurs.

Publicité

Après une nouvelle saison décevante, les Bulls ont d’ores et déjà décidé de changer de direction cet été. Le front office vient de voir arriver deux nouvelles têtes avec Arturas Karnisovas en vice-président, et Marc Eversley au poste de manager général. Des modifications importantes, qui laissent penser que le plus gros est encore à venir.

En effet, qui dit nouvelles personnes influentes dans une franchise dit souvent nouvelle direction. Que ce soit dans le roster – 2 hommes sont dans leur viseur, ou sur le banc, on peut donc s’attendre à du grabuge.

Publicité

Avant de s’attaquer aux joueurs, le grand ménage dans l’Illinois pourrait bien débuter par le coach : Jim Boylen. Ce dernier a connu de nombreux accrochages avec ses joueurs depuis son arrivée à Chicago.

Les entraînements ont été jugés trop physiques, et Zach LaVine n’a pas hésité à remettre en question plusieurs fois la tactique de son coach publiquement. Autant dire que ce n’est pas l’amour fou, loin de là, au point qu’un joueur pourrait même demander son trade.

Lire aussi | Le plan infernal de Dinwiddie pour former une superteam avec AD aux Bulls

Mais cela va encore plus loin. D’après le journaliste Joe Cowley, du Chicago Sun Times, plusieurs cadres de l’équipe ont été interrogés par les nouveaux dirigeants au sujet de Boylen. On ne connaît pas l’identité des joueurs, mais ces derniers n’auraient pas hésité une seule seconde à « tacler » la philosophie du coach.

Pour éviter une aggravation ou de nouvelles histoires, le front office pense déjà à un changement de coach, avec un « nouveau départ » en ligne de mire.

Publicité




Boylen, lui, est plutôt confiant quant à son avenir. Il s’attend à revenir sur le banc des Bulls dans quelques mois, dès la reprise. Les nouveaux dirigeants ne semblent pas non plus être pressés à l’idée de prendre une décision. Peut-être que le statut du coach pourrait être en « statu quo », le temps de finir au moins la saison.

Publicité

Si la relation entre Jim Boylen et les joueurs ne s’améliore pas rapidement, difficile d’imaginer le coach rester encore longtemps à la tête de l’équipe. Le roster semble avoir fait son choix.

Chicago Bulls NBA 24/24

En direct : toute l'actu NBA