NBA – Un Français bientôt de retour dans la ligue ?

0

Après un passage de 4 saisons en NBA, Joffrey Lauvergne avait pris la décision de retrouver l’Europe et de rejoindre Fenerbahce en 2018. Mais l’intérieur français se dit prêt à retenter l’expérience outre-Atlantique.

Publicité

// Breaking : La NBA a annoncé la date de reprise et les 4 formats possibles ! Plus d’infos ici

Avec 12 représentants sous contrat avec une franchise NBA, la France possède le deuxième contingent international le plus important de la ligue, simplement devancée par le Canada. L’exode outre-Atlantique des Tricolores est de plus en plus fréquent de nos jours, et 4 nouveaux Frenchies pourraient bientôt augmenter ce chiffre via la prochaine draft.

Mais nos jeunes prospects originaires de l’Hexagone ne sont pas les seuls à pouvoir rêver d’en occuper les rangs. Ainsi, Joffrey Lauvergne, après avoir retrouvé l’Europe durant l’été 2018 en rejoignant la Turquie et Fenerbahce, ne se dit pas contre une nouvelle expérience aux États-Unis. Dans une interview pour le média serbe Espreso, il n’écarte en tout cas pas cette piste pour son avenir.

On verra. Toutes les options sont sur la table. Il n’est pas impossible que je retourne en NBA. En fin de compte, rien n’est certain en ce moment à cause du coronavirus. On verra ce qui va se passer, mais le plus important, c’est de continuer à jouer, et de rester en bonne santé. J’espère que la saison va reprendre et si ce n’est pas le cas, alors je suis impatient en vue de la prochaine.

L’intérieur des Bleus n’est pas du tout étranger des scouts NBA, puisqu’il y a passé quatre ans de sa carrière. Arrivé en cours de saison 2014-15 dans l’effectif des Nuggets, il a par la suite bourlingué à Oklahoma City, puis à Chicago, pour finalement atterrir aux Spurs durant l’été 2017.

Lire aussi | La gigantesque mission de Tony Parker en NBA « sous 5 à 10 ans »

Après une saison complète sous les ordres de Gregg Popovich – et aux côtés de son compatriote Tony Parker, il a finalement décidé de laisser tomber son rêve américain pour retrouver le vieux continent. Un plan de carrière assez singulier, qu’il assume pleinement dans ce même entretien.

Après avoir quitté le Partizan, j’avais trois souhaits : l’un était de jouer pour l’équipe nationale, et je l’ai accompli. Je me dois de mentionner mes deux médailles de bronze, celle d’or, et ma participation aux Jeux olympiques, dont je suis très fier. Le deuxième était de jouer en NBA, et je l’ai accompli aussi. Le dernier est la raison pour laquelle j’ai rejoint Fenerbahce, même si j’avais une offre de contrat pour une autre saison en NBA. C’était de gagner l’Euroleague.

Près de deux ans après s’être installé en Turquie, Lauvergne n’a toujours pas vu son ultime vœu exaucé. Son équipe huitième du classement de la compétition européenne, il aurait pu espérer atteindre son but cette saison, avant que la crise sanitaire ne vienne contrarier ses plans. Dans le flou qui entoure le monde du basket actuellement, le natif du Mulhouse préfère donc se montrer ouvert à toute éventualité pour son avenir, y compris des retrouvailles avec la NBA.

Pour cela, il devra bien évidemment bénéficier de l’intérêt d’une franchise de la ligue, ce qui reste pour l’instant de l’ordre de l’hypothèse. Quoi qu’il en soit, il a montré durant 4 ans qu’il avait sa place dans un roster, avec 208 matchs cumulés sur la période.

Le contingent français NBA pourrait donc prochainement compter dans ses rangs un visage déjà bien connu, en la personne de Joffrey Lauvergne. Ce dernier laisse en tout cas la porte entrouverte.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.