NBA – Le record totalement WTF de la Dream Team 1996

0

Beaucoup moins célèbre et fonctionnelle que sa grande sœur de 1992, la Dream Team de 1996 a tout de même décroché l’or. Avec un record totalement farfelu en prime.

Publicité

// Breaking : La NBA a annoncé la date de reprise et les 4 formats possibles ! Plus d’infos ici

Inutile de vendre du rêve là où il n’y en a pas : la Team USA des JO d’Atlanta fait pâle figure par rapport à la mythique de 1992. Conflits d’égos, manque d’alchimie, joueurs parfois désintéressés… L’or glané lors de l’été 1996 ne laisse pas un souvenir impérissable dans les mémoires.

Ce qui est assez dingue, en revanche, c’est le record inattendu réussi par John Stockton, déjà présent à Barcelone 4 ans plus tôt : il a fini le tournoi en étant le meilleur contreur de l’équipe.

Pour contextualiser tout ça, rappelons que Team USA comptait dans ses rangs Shaquille O’Neal, Hakeem Olajuwon, David Robinson, Scottie Pippen, Charles Barkley et Karl Malone. Rien que ça.

Lire aussi | Comment Michael Jordan a brisé 60% de la Dream Team

Pire ? Stockton, 1m85, est aussi celui qui a eu le moins de temps de jeu de tout le roster, bouclant les Olympiades avec 3.8 points et 2.8 passes de moyenne en 95 minutes au total. Suffisant pour réussir la bagatelle de… quatre contres, permettant ainsi de devancer O’Neal et Pippen, avec 3 bâches chacun.

Inutile de dire que cette stat illustre le peu de compétitivité voire d’intérêt porté à la compétition par les Américains, qui ont remporté leurs 8 matchs, dont la finale face à la Yougoslavie (95-69).

Malgré le peu de hype autour de cette Dream Team III, les plus nostalgiques d’entre vous peuvent se régaler de cette petite revue d’effectif :

Plus petit joueur et joueur le moins utilisé du roster, John Stockton peut donc dire qu’il a fini meilleur contreur de la Dream Team de 1996. Comme quoi, tout est possible.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.