NBA – Les 15 pires flows et punchlines de Tony Parker

Tony Parker rap nba
(DR)

Au détour d’une riche et glorieuse carrière en NBA, Tony Parker s’est égaré le temps d’un album dans le rap, en mars 2007. On vous propose ansi un petit florilège de ses meilleurs (ou pires) flows et punchlines. Accrochez-vous !

Publicité

Tony Parker et le rap, ce n’est certes pas la ligne la plus appréciable de son CV. Mais ne vous trompez pas : s’il parlait peu sur les terrains, il savait quand même trash-talker bien correctement lorsque l’occasion s’en présentait, la preuve avec une séquence sauvage face à Russell Westbrook en 2012. Par contre, une fois le micro en main, c’était généralement moins florissant, comme le montrent ses 15 pires flows et punchlines ci-dessous.

« Balance-toi »

Est-ce que tu penses que t’es prête Baby?
Ça fait boum boum dans le club Baby
Oh oui bouge sur la zic lady

DJ balance la sauce comme d’hab’
Rimer pour la gloire je le fais comme d’hab’

Laisse glisser tranquille c’est open bar
Enfile les verres avant deux heures dare-dare

Vas-y balance-toi de gauche à droite j’ai le swing qui fait mal

Okay, t’as du mal à me suivre, mais qui m’aime me suive

Publicité

« On dit quoi ? » (ft Eloquence)

Le crime est musical, le beat est efficace, l’ambiance est tropicale

Tipi ! Illé-illégals (sic) sont les flow sur la zic baby, met ton gilet pare-rimes pour t’asseoir

Ok écoute ce soir on fout la merde on dit quoi de Paris à San Antonio c’est la même

Tony la machine, dédédaoing (?), de retour dans le Game avec ma ma mène Elovibe

Publicité

« Bienvenue dans le Texas » (ft Booba)

Pas besoin d’pimper ma ride ni d’avoir des dents en roro
J’représente le Sud Forever comme un tattoo sur les abdos

Viens faire un tour dans ma ville de l’Alamodome au SBC
On ira manger des steaks grands comme la Croatie

Tout se fait en grand, les toilettes c’est ta limousine

Flow saccadé, style décalé, tu peux chialer, le biz est carré !

Publicité

« Gametime »

J’suis le seigneur des anneaux (en référence à la trilogie, ndlr)

Tipi tout feu tout flamme je crame

Flow rapide mais pas trop speed
J’brûle les semelles de mes Nike

Publicité

« Pourquoi je rappe ? »

Sans la musique j’suis comme un hummer sans jantes

Lire aussi : La terrible malédiction des joueurs cités dans une punchline de Booba

Finalement, la seule chose qu’on regrettera dans le rap game, c’est de n’avoir jamais pu observer une battle entre Tony Parker et Wojtek. Ça aurait pu être historique, genre HISTORIQUE.

NBA 24/24 Tony Parker

Publicité

Dernières actualités