Publicité

NBA – Pourquoi Giannis faisait les poubelles lors de son année rookie

Un fan des Raptors est arrivé au game 6 avec une pancarte qui chambre beaucoup Giannis Antetokounmpo

Arrivé en NBA à 19 ans en provenance de sa Grèce natale, Giannis Antetokounmpo n’a jamais oublié la galère de sa jeunesse. La preuve avec cette anecdote de Caron Butler.

Publicité

L’enfance de Giannis Antetokounmpo en Grèce n’a pas été simple. Vivant dans la pauvreté avec ses frères, parfois sujet au racisme, le joueur des Bucks a dû vivoter durant son adolescence, endossant notamment l’activité de vendeur à la sauvette pendant quelques temps.

Lorsqu’il a débarqué aux Etats-Unis en 2013, drafté par Milwaukee à l’âge de 19 ans, celui que le monde connaît désormais comme le Greek Freak n’a pas perdu ses vieux réflexes pour autant.

Publicité

Le journeyman Caron Butler, qui a disputé cette saison-là la seule année de sa carrière pour les Bucks, a raconté une anecdote assez saissante au site Uproxx :

Je me rappelle, il courait et dunkait pieds nus à l’entraînement, parce qu’il n’avait pas encore de contrats de chaussures. Nike m’envoyait toujours des tonnes de paires signatures, et quand je les avais assez utilisées je les donnais à d’autres gars.

Lire aussi | L’avenir de Giannis chamboulé par le coronavirus ?

Certains jetaient des chaussures utilisées 4 ou 5 fois à la poubelle. Giannis allait les chercher, il les récupérait dedans. Ça signifiait tout pour lui. Il avait ce désir d’être meilleur que tous les autres, et ça ne s’apprend pas.

Quelques années plus tard, Antetokounmpo est devenu le premier joueur non-Américain à avoir droit à une paire de chaussures signature. Une vraie success story comme on les aime, qui ravit Butler, son vétéran d’une saison :

Je suis content pour lui. C’est un gamin qui a enduré une adversité incroyable. Les gens voient bien qu’il est différent, il se fout des choses à la mode et les trucs comme ça. Ce qui l’importe c’est la famille, la loyauté et travailler plus dur que quiconque. Je suis un fier vétéran.

Publicité




Depuis sa première année où Giannis, pieds nus, fouillait dans les poubelles pour récupérer des Nike usitées, il n’a cessé de progresser chaque saison, jusqu’à devenir MVP de la ligue et, possiblement, le visage de la NBA de demain.

Publicité

Source de motivation pour de nombreux jeunes, Giannis ne le sera qu’encore davantage après cette histoire contée par Caron Butler. Dur de ne pas s’identifier au Freak et à son mental bulletproof.

En direct : toute l'actu NBA