NBA – « Nous avons laissé Michael devenir grand, mais nous n’avons pas laissé LeBron »

En perdant contre Kemba Walker, LeBron loupe un record... de Michael Jordan !
Heavy.com (DR)

Alors que le débat du GOAT est sur toutes les lèvres, Doc Rivers a décidé de se lancer à son tour. On peut dire que l’avis du coach des Clippers innove, avec un angle assez peu commun.

Publicité

Avec la sortie de The Last Dance il y a quelques semaines maintenant, c’est le débat du GOAT qui est reparti de plus belle. Beaucoup votent Michael Jordan, quand d’autres préfèrent donner leur voix à LeBron James.

Et si on peut apprécier le niveau des deux joueurs, Doc Rivers pointe lui du doigt une différence majeure entre eux. Il s’est confié à ce sujet lors d’une récente interview avec Sports on Tap Hoops, au final très élogieuse envers le King.

Publicité

Michael Jordan a mis 7 ans à remporter un premier titre NBA parce qu’il n’avait pas confiance, il n’avait pas confiance en ce système, il souhaitait dominer seul, il n’avait pas compris l’importance de croire en ses coéquipiers et d’utiliser tout le monde. La différence entre Michael et LeBron, c’est que quand Jordan est arrivé dans la ligue, il a surpris tout le monde avec son talent.

Lire aussi | Scottie Pippen : « Kobe Bryant était meilleur que Michael Jordan »

Alors que quand LeBron a débarqué dans la ligue, tout le monde s’attendait à ce qu’il soit bon. Nous avons laissé Michael devenir grand, mais nous n’avons pas laissé LeBron, et il a pourtant quand même dépassé les attentes.

On devrait revenir à l’époque et lire les articles sur l’arrivée de LeBron en NBA, et il a réussi à faire encore mieux que ce qui était annoncé. C’est remarquable. Il ne se blesse presque jamais, il est toujours présent, il a mis des tirs parmi les plus clutchs de l’histoire, et pourtant, personne ne le remarque.

Publicité

Un avis rafraîchissant de la part de Doc Rivers, car il soulève un point intéressant. LeBron est arrivé en NBA en 2003 avec une hype sans précédent, à laquelle il a réussi à répondre et qu’il a même surpassée. Jordan, lui, n’était pas vu comme un talent générationnel à sa sortie de la fac.

Publicité

Doc Rivers met en avant une différence de traitement entre Jordan et LeBron. Le coach des Clippers appuie sur un point intéressant.

Les dernières actualités