NBA – Où a joué chaque Bull titré en 1998 la saison suivante ? (partie 1)

Jordan, Pippen et Rodman en 1998 avec les Bulls
The Chicago Observer (DR)

Avant même le début de la saison 1997-98, tout le monde savait que ce serait la dernière des Bulls version Phil Jackson et Michael Jordan. Que sont devenus les joueurs après cette épopée ? Place à la première partie de l’effectif.

Publicité

Comme annoncé par le GM Jerry Krause, la reconstruction a été massive à Chicago après le départ des stars, et à l’aube de la saison 1998-99, l’effectif était méconnaissable. Retour sur le destin des membres de The Last Dance, avec 6 premiers noms.

Dickey Simpkins : Chicago Bulls

(crédit : NBA.com)

Drafté par les Bulls en 1994, Dickey Simpkins a été échangé à Golden State contre Scott Burrell à l’aube de la saison 97-98. Rapidement coupé par les Warriors, le pivot effectue son retour dans l’Illinois dans la foulée, et complète ainsi le 3-peat avec ses coéquipiers. Sa contribution a été faible, certes, mais les dirigeants ont fait le choix de le garder jusqu’à la fin de la saison 1999-2000.

Publicité

Scottie Pippen : Houston Rockets

Charles Barkley et Scottie Pippen chez les Rockets
(DR)

Frustré par des années à être sous-payé, Pippen a « profité » de la fin de la dynastie du côté de Chicago pour faire sauter la banque avec un juteux contrat de 67 millions sur 5 ans du côté de Houston. Dans une équipe vieillissante, l’expérience tournera finalement mal, avec un clash épique avec Charles Barkley pour clore le tout.

Publicité




Bill Wennington : Chicago Bulls

(crédit : Chicago Bulls)

L’influence de Bill Wennington sur les Bulls ne se ressent pas forcément sur la feuille de stats, mais ce n’est pas un hasard s’il était toujours l’un des premiers à sortir du banc. L’intérieur était un leader, un vétéran qui savait, sur une courte période, remettre ses coéquipiers dans le sens de la marche. Avec son faible contrat, Jerry Krause a décidé de le faire revenir pour la saison 98-99.

Publicité

Jud Buechler : Detroit Pistons

(crédit : DR)

Jud Buechler n’a jamais pu se faire une vraie place dans la rotation des Bulls. Bloqué par Scottie Pippen et Toni Kukoc à l’aile, par Ron Harper et Steve Kerr sur le poste 2, il a du se contenter des miettes. Malheureusement pour lui, son départ à Detroit n’aura pas eu l’effet escompté, avec 3 saisons à seulement 3.6 points de moyenne… Il aura au moins gagné en temps de jeu chez le rival historique de Chicago.

Publicité

Scott Burrell : New Jersey Nets

(crédit : DR)

Grâce (ou à cause) de The Last Dance, Scott Burrell est connu de tous les fans comme étant la victime préférée de Michael Jordan. Les révélation de His Airness sur sa vie intime n’ont d’ailleurs pas manqué de faire réagir. Après des saisons aussi éprouvantes mentalement, Scott Burrell avait évidemment besoin d’un changement d’air. Il a donc mis le cap sur New Jersey, où il tournait à 6.6 points de moyenne en 2 saisons.

Luc Longley – Phoenix Suns

(crédit : SportingNews/DR)

On parle peu de l’Australien, mais il a joué un rôle majeur dans le succès des Bulls. C’est bien simple, il a été titulaire lors des 6 matchs des Finales 1998 face à Utah. Son talent offensif en faisant un bien meilleur atout que Dennis Rodman. Comme Jordan, le pivot ne voulait pas faire partie d’une reconstruction, alors il a demandé son transfert aux Suns. Après deux saisons dans le désert et une petite pige aux Knicks, il prendra sa retraite.

Voir les 6 autres joueurs (Jordan, Rodman, Kukoc…)

Une tendance se dégageait clairement de cet effectif : dehors les stars et les gros contrats, place aux joueurs plus faibles, mais moins chers. Une tactique qui explique sans doute les mauvais résultats des Bulls post-Jordan…

Chicago Bulls Classements (NBA) Michael Jordan NBA 24/24

Toute l'actu NBA