NBA – Les dessous de la célèbre anecdote sur Michael Jordan et les Warriors

0

Avant de faire officiellement son retour sur les terrains en 1995, Michael Jordan s’est refait la main aux entraînements… des Warriors. La croustillante anecdote est désormais bien connue, mais ses dessous sont tout aussi savoureux.

Publicité

Difficile d’échapper aux appareils photo et aux caméras quand on s’appelle Michael Jordan. Si l’affirmation reste vraie de nos jours, elle était encore plus d’actualité au cours de son âge d’or, à savoir les années 1990. Même durant sa période d’absence des parquets, entre 1993 et 1995, les médias étaient toujours autant à l’affut de la moindre apparition publique de sa part.

Il lui était ainsi très difficile d’effectuer des déplacements en toute discrétion, encore plus lorsque ceux-ci avaient un rapport avec le basket. Pourtant, l’histoire racontant les 48 heures qu’il a passé avec les Warriors n’a fait surface que récemment. Un comble pour Mike, d’autant plus à une époque où les journalistes n’attendaient qu’un signe annonciateur de son retour sur les terrains.

Dernièrement, c’est Chris Mullin qui racontait ces fameuses séances d’entrainement de Golden State auxquelles a pris part la légende des Bulls. Néanmoins, ce n’est pas lui qui les a dans un premier temps dévoilées à la presse, mais bien Rod Higgins, ancien assistant coach de la franchise californienne.

NBC Sports Chicago a ainsi récolté le scoop grâce à ce dernier, et a pour cela bénéficié d’un sacré concours de circonstances. Ryan McGuffey, journaliste dans le média américain, nous livre la suite d’événements qui l’a, entre autres, mené à obtenir son témoignage.

Lire aussi | Steve Kerr remet en cause les propos de Jordan dans The Last Dance

Un jour, Tim Hardaway se trouvait dans nos bureaux, et on nous a demandé : « Vous voulez Tim Hardaway ? » J’étais là : « Grave ! » C’était quand même un ancien All-Star. Je ne savais pas si on allait en tirer quelque chose. Mais parfois, les interviews non-préparées s’avèrent être les plus fructueuses.

Je l’ai interrogé au sujet des entrainements au Berto Center et s’il comprenait l’agitation qu’il y avait eu à Chicago. Et il m’a dit : « Je vais avoir des soucis après avoir dit ça… » Quand un gars vous dit ça, vous savez que vous tenez quelque chose.

Hardaway leur a dès lors recommandé d’interroger Rod Higgins, qui avait rendu possible la venue de Jordan aux entrainements des Warriors.

On a fait nos recherches, on a vu qu’il travaillait maintenant aux Hawks, on les a contactés et on leur a expliqué pourquoi on voulait l’interviewer. On leur a dit quel était le sujet, ce qui nous avait été dit, et on leur a demandé s’il pouvait valider ça. Il n’a pas validé, il n’a pas renchéri, il a sur-renchéri et nous a donné encore plus de faits et de détails.

Publicité

Finalement, les journalistes de NBC ont pu recueillir les fameuses anecdotes au sujet de la domination de MJ de la bouche de Higgins, et les relayer. On y apprenait notamment que Jordan, qui avait quitté la NBA depuis près de deux ans, a tout simplement dominé les Warriors, dont certains de calibre All-Stars. Chris Mullin se souvenait :

Je crois qu’on avait Tim Hardaway et peut-être Latrell Sprewell à ce moment-là. Ils faisaient un peu les malins. Michael m’a dit : « Mullin, va me chercher tes affaires ».

Il est parti dans le vestiaire, a mis ma tenue, est retourné sur le terrain et a, en gros, battu les Warriors à lui tout seul. C’est là où j’ai compris : « Ok, il va revenir ».

Voilà le genre d’histoire qui contribue à la légende de Michael Jordan, et on comprend aisément pourquoi. Différent, tout simplement.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.