NBA – Le message très ambigu de Patrick Beverley envers LeBron James

0

Favorable à un retour de la NBA le 30 juillet prochain, LeBron James a reçu un soutien inattendu dans sa quête… à moins qu’il ne s’agisse d’une critique ? Malin, Pat Beverley a su garder l’ambiguïté.

Publicité

Peu après l’annonce de la reprise de la saison, deux camps semblent s’opposer chez les joueurs : ceux qui sont favorables et souhaitent jouer les playoffs, et les autres, qui estiment qu’un retour de la NBA est malvenu dans ce climat. Dans ce camp, on retrouve Kyrie Irving, ou encore Dwight Howard.

Mais certainement pas LeBron James. Toujours très impliqué depuis le décès de George Floyd, le King estime que la NBA doit reprendre, les joueurs ayant toujours la possibilité de lutter contre les inégalités d’autres façons. Un message soutenu par beaucoup, notamment par Trae Young.

Quelle suite désormais pour la saison ? Ce sera à Adam Silver de décider dans les semaines à venir. Néanmoins, il est peu probable que la reprise soit décalée, encore moins quand LeBron en personne souhaite qu’elle soit maintenue. Ce n’est un secret pour personne : le King veut reprendre, et il est habitué à avoir ce qu’il veut.

Lire aussi | L’hallucinante maison à 52 millions de dollars de LeBron James

Tout ça a fait réagir Patrick Beverley, mais s’agit-il d’un soutien ou d’une critique acerbe ?

Les joueurs peuvent dire ce qu’ils veulent. Si LeBron dit qu’on joue, on jouera tous. Ce n’est rien de personnel, seulement du business 🙏🏾🙏🏾🙏🏾 🙏🏾 #StayWoke ✊🏿✊🏿✊🏿

Publicité

Si Beverley et LeBron, ennemis jurés, parviennent à trouver un terrain d’entente sur le dossier, ça en dit long sur la volonté des deux de reprendre.

Mais d’après plusieurs observateurs, il s’agit là bel et bien d’un tacle de la part du pitbull des Clippers, qui serait frustré de voir la voix de James autant porter et outre-passer le mouvement social qui a lieu en ce moment, alors que de nombreux joueurs influents comme Kyrie Irving, Lou Williams ou Dwight Howard ne veulent pas jouer.

Dans le jargon, on appelle ça jeter de l’huile sur le feu, et Pat Beverley en est un spécialiste. Chacun interprétera comme il le souhaite…

Les commentaires sont fermés.