NBA – LaVar Ball claque la porte à un très gros prétendant pour LaMelo !

(DR)

Annoncé futur Top 5 de la Draft, LaMelo Ball compte logiquement plusieurs grandes franchises dans ses destinations probables. Pour son père, LaVar, une équipe est cependant écartée d’office, car elle ne conviendrait pas au jeune prospect.

Publicité

Dans un monde idéal, où la pandémie de coronavirus n’aurait pas frappé, la Draft NBA se serait tenue ce jeudi 25 juin. On connaitrait alors déjà les choix octroyés à chaque franchise, et on verrait plus clair dans la hiérarchie qui se dégage de cette cuvée 2020. Or, nous sommes bien le 25 juin, et la Draft parait être une échéance lointaine.

La grande cérémonie prendra finalement place au Barclays Center le 16 octobre prochain, et risque de nous réserver encore beaucoup de surprises d’ici là. Les principales interrogations qui l’entourent résident dans le prospect favori pour être choisi en 1ère position, et sur les plans des Warriors, franchise surprise parmi les lottery teams cette année.

Publicité

Dans ce contexte, le nom de LaMelo Ball est souvent évoqué aux côtés de celui des Dubs. Potentiel numéro 1, le benjamin de la fratrie pourrait bien atterrir à San Francisco en fonction des résultats de la lottery, qui aura lieu le 25 août prochain. Un cas de figure qui ne ferait visiblement pas les affaires de LaVar Ball.

Le paternel si provocateur avait animé la période pré-draft de Lonzo Ball avec ses déclarations, et semble désormais déterminé à faire de même avec LaMelo. Dans le dernier épisode du podcast Say Less with Kaz, il a ainsi expliqué pourquoi ce fit ne serait pas idéal pour la progression de son dernier fiston.

Publicité

Voila ce qui ne me plait pas à Golden State. Ils ont Klay (Thompson) et les autres gars, et maintenant vous voulez ajouter Melo dans le mélange et attendre de lui qu’il suive ces gars. Melo n’est pas un suiveur. Il n’a pas besoin de faire ce qu’ils font, qu’ils fassent ce qu’ils veulent.

Lire aussi | LaMelo Ball débarque dans 2K, une photo révélée !

Il y a une raison pour laquelle vous suivez mon fils. Il est talentueux et il sait jouer. Ce n’est pas si compliqué. Un gars est ouvert ? Vous lui donnez le ballon. Vous êtes ouvert et vous avez travaillé votre tir ? Shootez. C’est un jeu rapide, c’est une bonne chose. Mais ne me dites pas que Melo doit attendre son tour pendant deux ou trois ans pour apprendre auprès des vétérans. Ça ne se passe pas comme ça.

Publicité

Est-ce que vous pouvez jouer ou non ? Et si vous avez quelqu’un de spécial, comment vous le coachez ? Vous vous contentez d’apprécier, parce qu’ils sont spéciaux grâce à ce qu’ils font. Appréciez, et laissez-les faire ce qu’ils savent faire.

À Golden State, il serait en effet difficile d’envisager LaMelo emprunter un rôle de titulaire aux dépens d’un Steph Curry, voire d’un Klay Thompson. Les Splash Brothers possèdent encore des contrats de longue durée, et caractérisent l’identité de la franchise. On voit donc mal Steve Kerr reléguer l’un de ses deux artilleurs sur le banc, pour propulser un rookie de 19 ans en tant que starter.

Publicité

Le soucis, c’est que LaVar compte bien voir son jeune talent débuter des rencontres dès son arrivée dans la ligue, comme cela est normalement le cas pour un pick du Top 5. Et puisqu’il avait obtenu gain de cause en 2017 lorsque Lonzo avait atterri aux Lakers, on peut penser que LaMelo ne commencera pas sa carrière du côté de la Baie.

LaMelo Ball aux Warriors ? N’essayez même pas d’aborder le sujet avec LaVar Ball, qui espère que son fils atterrira bien loin de la franchise californienne.

Déclarations Draft 2020 Golden State Warriors NBA 24/24

Les dernières actualités