NBA – Le sexe, un vrai problème pour la reprise de la saison ?

0

Alors que les joueurs NBA s’apprêtent à s’enfermer pour 3 mois dans la bulle d’Orlando, la question des relations intimes se pose forcément. C’est du moins l’avis de Stephen A. Smith, qui a mis les pieds dans le plat.

Publicité

C’est de notoriété publique : les sportifs ont une libido pour le moins active. Demandez par exemple à Samuel Eto’o ou Ronaldinho, et ils vous répondront qu’il était inconcevable pour eux de disputer un match le soir sans avoir fait l’amour l’après-midi – au minimum.

Côté NBA, les joueurs sont aussi de grands adeptes du pêché charnel, et ce n’est d’ailleurs pas Lisa Ann qui vous dira le contraire. Seulement voilà, dans un tel contexte, ça va poser problème.

Là où nos basketteurs sont habitués à faire leur vie comme ils l’entendent dans les hôtels et villas de tous les Etats et toutes les villes des USA, ils vont se retrouver cloîtrés entre eux, sans femmes, du moins jusqu’à un stade plus avancé des playoffs. Une aberration pour Stephen A. Smith, qui a été cash sur le plateau d’ESPN et qui pense que tout ça pourrait menacer la sécurité de la bulle :

Lire aussi | « La NBA, c’est 50% de sexe et 50% d’argent »

Est-ce que vous pensez vraiment que ces activités « récréationnelles » auxquelles ces gars sont habitués vont être mises de côté pendant 3 mois ? Sérieux, il faut bien que quelqu’un le dise !

Vous pensez vraiment qu’ils vont rester sans leur femme ou leur copine ? Les gars mariés sans leur femme, les pas mariés sans leur(s) copine(s)… Vous pensez vraiment qu’ils vont honorer une bulle pendant 3 mois ?

Smith marque clairement un point. Pour beaucoup de joueurs NBA, le sexe fait carrément partie d’une routine quotidienne, et s’en priver une semaine serait déjà douloureux. Alors plusieurs mois, n’en parlons même pas.

On imagine que le sujet a discrètement été évoqué avec la ligue, et que des solutions ont été envisagées pour que chacun y trouve son compte. Car la NBA n’a qu’n seul objectif : que les joueurs soient bien dans la bulle.

Personne ne voulait trop en parler, mais Stephen A. Smith a mis un vrai sujet sur la table. A la NBA de trouver un compromis qui satisfait ses vaillants athlètes…

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.