NBA – 15 joueurs qui ont pris de lourdes peines de prison (suite)

0

Si les joueurs NBA profitent pour la plupart de leur passage dans la grande ligue pour emmagasiner de l’argent et mener la belle vie par la suite, certains basculent dans la délinquance voire la criminalité. Focus sur 15 joueurs qui ont passé – et passent encore pour certains – du temps derrière les barreaux (suite et fin).

Publicité

Cliquez ici pour voir la première partie du classement

8. Allen Iverson

Allen Iverson en larme
(crédit : DR)

L’article consacré à ce douloureux épisode de la vie d’Allen Iverson est à retrouver en intégralité ici.

7. Keon Clark

(crédit : DR)

Après une carrière honnête de journeyman, Keon Clark, qui avait déjà des problèmes avec l’alcool durant son passage en NBA, a sombré dans les substances diverses et variées et la possession d’armes. En 2013, il a été condamné à 8 ans de prison.

6. Billy Ray Bates

(crédit : DR)

Meneur de Kentucky State qui a ensuite joué 4 ans en NBA (Blazers, Bullets et Lakers), Bates a eu la mauvaise idée de braquer une station d’essence dans le New Jersey une fois à la retraite. Durant son entreprise, il a coupé l’oreille d’un homme au couteau. Suffisant pour l’envoyer 7 ans au purgatoire.

5. Darrell Allums

(crédit : DR)

Joueur assez médiocre, Allums n’a passé qu’une saison en NBA. C’était du côté de Dallas au tout début des années 1980. La suite ? La mauvaise habitude d’agresser et voler le même livreur de pizzas à huit reprises (!). 9 ans de prison ont suivi.

4. William Bedford

(crédit : DR)

Membre de la maudite et tragique cuvée de Draft 1986, Bedford n’a pas échappé à son destin. Déjà arrêté pour possession de drogue en 1996 et 1997, il franchit la ligne rouge lorsqu’il est interpellé en possession de plus de 10 kilos de marijuana. Condamné à 10 ans de prison, il a été remis en liberté en 2011.

3. Jack Molinas

(crédit : DR)

Né en 1931 à New York et mort à 43 ans seulement, retrouvez l’article consacré au plus grand escroc de l’histoire du basket, banni à vie par la ligue, en cliquant ici.

Publicité

2. Daron « Mookie » Blaylock

(crédit : DR)

Ancien meneur chez les Hawks et les Warriors, le sulfureux Daron Blaylock a vu sa vie basculer lors d’un gros accident en 2013. Chauffeur de la voiture, il a réchappé à la collision… mais pas sa passagère. Avec un passif déjà chargé en alcool et drogues, « Mookie » a écopé de 15 ans de prison.

1. « Fast Eddie » Johnson

(crédit : DR)

Il est probablement le plus grand criminel de l’histoire de la NBA. Après une belle carrière à 15 points de moyenne ponctuée de deux participations au All-Star Game, Eddie Johnson a totalement perdu pied et commis l’irréparable en 2006. On vous propose de découvrir plus en détail son destin brisé dans cet article. A noter que « Fast Eddie » a été puni d’une peine de prison à vie, sans possibilité de sortie prématurée. Il finira donc ses jours derrière les barreaux.

Lire aussi : 5 joueurs liés de près ou de loin à de dangereux gangs

Ces noms sont synonymes de pages sombres de l’histoire de la NBA, et la ligue n’a aucune envie de s’étaler sur ces 15 parias. Vous savez désormais pourquoi.

Les commentaires sont fermés.