NBA – « J’ai lu 10 lignes du manuel, c’est accablant » : une star se lâche sur la reprise !

James Harden, Russell Westbrook, Serge Ibaka et DeMar DeRozan lors du All-Star Game NBA 2018
Kevin Mazur

Le retour sur les terrains en NBA fait toujours autant débat au sein de la ligue, tout comme les mesures qui seront effectives sur le site de Disney World. Une star de l’Ouest a livré ses 4 vérités sur le sujet.

Publicité

Comme dans l’exemple des ligues de football européennes, on ne saura qu’une fois en pleine action si la décision de la NBA de reprendre la saison était la bonne. Pour s’assurer que ce soit le cas, la ligue a prévu des mesures drastiques visant au maintien de bonnes conditions sanitaires pour ses quelque 200 joueurs et 22 équipes qui s’affronteront.

L’instauration de la fameuse « bulle » apparait comme un sacré défi, qu’Adam Silver se dit prêt à relever. Pour y parvenir, lui et ses adjoints ont notamment transmis un manuel statuant des différentes consignes qui devront être appliquées une fois sur place par joueurs et staffs. Un guide qui renferme quelques passages plutôt lunaires.

Publicité

Et ce n’est pas DeMar DeRozan qui vous dira le contraire. L’arrière des Spurs, dont la franchise fait partie des 22 sélectionnées pour participer au restant de la compétition, s’est récemment exprimé au sujet de la réglementation qui sera mise en place par la ligue à Orlando. Autant vous dire qu’il ne fait pas partie des grands enthousiastes.

Pour être honnête, le truc du ping-pong est ridicule. On ne pourra pas faire ça, mais on pourra batailler sur les terrains ? Cette partie ne fait aucun sens pour moi. J’ai lu 10 lignes du manuel, et je l’ai reposé parce que c’est devenu trop frustrant et accablant par moments. On n’aurait jamais pensé qu’on se retrouverait dans une situation comme celle-ci. Donc c’est difficile de se faire à l’idée.

Publicité

S’il souhaite prendre part au push final des siens pour les playoffs, l’ancien des Raptors n’aura pourtant pas d’autre choix que de se plier à ces règles, et notamment celle interdisant les doubles au tennis de table. Gregg Popovich aura d’ailleurs grandement besoin de lui, puisqu’il devra se passer des services de son autre star, LaMarcus Aldridge.

Lire aussi | « La Floride est le pire endroit sur Terre actuellement, et on va y mettre 22 équipes »

DeRozan n’avait cependant pas que du négatif à rapporter à Royce Young d’ESPN. En effet, il se félicite de l’aide psychologique que s’est engagée à offrir la NBA à ses joueurs dans la bulle. Faisant partie des premiers joueurs à avoir osé s’exprimer sur ses problèmes de santé mentale, ses paroles laissent entendre qu’il a eu un rôle à jouer dans ce dossier.

Publicité

Le bien-être mental des joueurs a été quelque chose qui s’est retrouvé au cœur des discussions. Ce sera une option proposée aux joueurs, d’être en capacité d’avoir des ressources sur place pour rester au top dans ce compartiment. Parce que ça va être à coup sûr un nouveau défi pour nous tous.

Ce sera dur. Vous allez emmener des gars qui ont passé chaque jour des derniers mois avec leur famille, et tout à coup, vous les isolez dans cet espace confiné et les privez d’énormément de moments de joie auxquels ils sont habitués en dehors du basket. Ce sera une rude épreuve pour n’importe quel joueur en ce qui concerne la santé mentale.

Publicité

Malgré ces nombreuses contraintes qu’il devra affronter d’ici quelques semaines, DeRozan ne semble pas récalcitrant à l’idée de se joindre à ses coéquipiers pour le voyage et le séjour en Floride. 12èmes de la conférence Ouest, lui et ses Spurs devront sortir le grand jeu pour aller au-delà de la fin de saison régulière, et rester plus de 15 jours sur place.

Pas forcément très enjoué à la vue des consignes qui l’attendent à Disney World, DeMar DeRozan devrait cependant bien être présent pour le 1er match de reprise des Spurs, face aux Kings, le 31 juillet.

Déclarations DeMar DeRozan NBA 24/24 San Antonio Spurs

Les dernières actualités