NBA – « On ne pouvait pas le toucher ! » : le match suspect des 64 lancers francs

trashtalk jordan barkley
(DR)

L’histoire des playoffs NBA est faite de suspicions diverses et variées sur certains matchs. L’un d’entre eux ? Le Game 7 des Finales de conférence Ouest 1993. Explications.

Publicité

Au printemps 1993, l’Amérique entière ne parle que des Bulls. Au sommet de sa gloire, Michael Jordan vise un three-peat, et il attend sereinement de savoir qui des Sonics ou des Suns se présenteront face à Chicago en Finales. La réponse se trouve au bout d’un Game 7 haletant.

Tous les regards sont portés sur Charles Barkley, MVP de la saison régulière après une campagne canon. Certains soupçonnent alors la NBA de vouloir à tout prix un affrontement entre MJ et le Chuckster en Finales, et le match qui suit peut leur donner des raisons de soupçonner un petit quelque chose…

Publicité

A première vue, non. Rien à dire. Phoenix l’emporte de 13 points (123-110) derrière une performance de mammouth d’un Barkley au rendez-vous, auteur de 44 points et 24 rebonds pour valider sa première participation à des Finales NBA en carrière.


Lire aussi | Quand Michael Jordan a « acheté » Charles Barkley en pleines Finales 1993

Le problème ? Les stats, et notamment les lancers-francs et les fautes. D’abord, les Sonics ont en effet terminé la partie avec 38 fautes personnelles et 3 joueurs exclus pour 6 fautes (Shawn Kemp, Nate McMillan et Eddie Johnson). Rien que ça ! Conséquemment, les Suns ont shooté pas moins de 64 lancers-francs (record all-time en playoffs !), pour 57 réussites.

Charles Barkley a inscrit 19 de ses 44 points depuis la ligne, tandis que Kevin Johnson a mis deux tiers de ses pions de cette manière (14 sur les 22 inscrits au total). Amer, Eddie Johnson se souvient :

On n’avait pas le droit de toucher Charles. Dès qu’on le faisait, c’était faute.

Publicité

Les Sonics peuvent donc nourrir des regrets, eux qui se rattraperont en atteignant enfin la plus belle scène 3 ans plus tard, en 1996. En face ? Les Bulls à 72-10 de Michael Jordan, et une défaite en 6 matchs pour Gary Payton and co.

De leur côté, les Suns de Barkley ont connu le même sort face à MJ et ses troupes en 1993. On se souvient notamment d’un énorme match à 55 points de Sa Majesté, qui avait achevé le moral des hommes du désert.

Publicité

Ce Game 7 reste fortement en travers de la gorge des fans des Sonics, même près de 3 décennies après. Et au vu des chiffres, franchement, on peut les comprendre…

Charles Barkley NBA 24/24 Phoenix Suns

Les dernières actualités