NBA – L’étonnant tir que LeBron James travaille régulièrement

0

Machine à l’entraînement selon les récits de ses coéquipiers, LeBron James en révèle souvent les fruits pendant ses rencontres. Un tir particulier, qu’il ne prend que très rarement, fait ainsi l’objet de longues minutes de travail durant ses sessions.

Publicité

En février dernier, LeBron James surprenait tout son monde en prenant un tir depuis le logo du Staples Center face aux Pelicans. Une action à laquelle il ne nous a jamais habitués, en tant que shooteur plutôt « average » durant toute sa carrière, et qui a pourtant abouti sur ce coup. Après la rencontre, il en dévoilait le secret avec des propos remplis de confiance.

Tous les tirs que je prends sur un terrain, je les ai travaillés à l’entrainement.

Quand on connait le personnage, cette sortie n’avait rien d’étonnant. Travailleur acharné à l’entrainement, le King a toujours cherché à étendre son arsenal offensif, et notamment à améliorer son tir de loin.

Il est donc de plus en plus commun de le voir prendre des shoots à 8, 9 ou 10 mètres du panier, et de les convertir. Mais histoire de ne pas dérégler complètement la machine, il continue de peaufiner ses autres moves. Une récente photo issue d’une séance des Lakers illustre d’ailleurs bien cette affirmation.

On y voit ainsi LeBron tenter un floater main droite sur la gauche du panier, complètement désaxé. Comme le rappelle le tweet ci-dessus, cette image n’est pas inconnue des fans NBA, et surtout de ceux des Raptors. Ces derniers se souviennent du buzzer beater inscrit par LBJ en 2018, lors du Game 3 des finales de conférence opposant les Canadiens aux Cavaliers.

Voir aussi | Le workout de bagnard de Joakim Noah avant la reprise

Publicité

À l’époque, ce tir qui n’a absolument rien de commun avait impressionné la planète basket, à juste titre. Et si on pouvait penser que c’était la défense de Toronto qui avait poussé LeBron à tenter sa chance dans une position si inconfortable, on constate en réalité qu’une fois encore, c’est un tir qu’il a l’habitude de perfectionner à l’entrainement.

Comme toutes les légendes de la ligue, le Chosen One ne souhaite jamais se retrouver dans une situation qui ne lui est pas familière, surtout dans des moments aussi cruciaux que les dernières secondes d’un match capital. Il fait donc la part des choses en répétant les mouvements les plus improbables en condition de training, de sorte à pouvoir les réaliser avec plus d’aisance si l’occasion se présente dans une rencontre.

Ce n’est donc pas tant le fait qu’il travaille un floater qui se révèle impressionnant, mais plutôt la particularité et les conditions dans lesquelles il le prend. Si un schéma similaire à celui qui s’est présenté face aux Raptors il y a 2 ans devait se réitérer, il serait donc paré à cette éventualité. Vous avez dit bête de travail ?

LeBron James ne laisse rien hasard, ni même son aisance à prendre des tirs qu’il a rarement besoin d’utiliser. La marque des très grands.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.