NBA – Déjà une mauvaise nouvelle pour J.R. Smith ?

0

À peine arrivé, des problèmes pourraient déjà se poser pour J.R. Smith aux Lakers. Les dernières déclarations de son nouveau coach, Frank Vogel, ne sont en tout cas pas des plus encourageantes.

Publicité

À l’entame du mois de mars, alors que les Lakers cherchaient à apporter des ultimes retouches à leur effectif en vue de la fin de saison et des playoffs, le nom de J.R. Smith a pour la première fois été évoqué aux côtés de celui de la franchise. À l’époque, l’arrière voyait sa candidature opposée à celle de Dion Waiters dans les petits papiers du front office angelino.

Par un fabuleux concours de circonstances, les deux têtes brulées se retrouvent aujourd’hui toutes les deux dans le roster, alors que la ligue s’apprête à reprendre son cours d’ici quelques jours. C’est dans un premier temps l’ancien du Heat qui avait été choisi par Rob Pelinka et ses adjoints, avant que le champion 2016 avec les Cavs ne bénéficie d’un forfait de dernière minute pour intégrer l’équipe.

Chacun, de par leur poste et leur profil, pourrait ainsi constituer une solution de remplacement suite à la décision d’Avery Bradley de ne pas se rendre à Orlando. Mais à quel rôle et à quel temps de jeu peuvent-ils vraiment prétendre en tant que nouveaux venus ? Frank Vogel a offert les premières tendances à ce sujet dans une récente conférence de presse.

Évidemment, ils sont tous les deux extrêmement talentueux. Ils peuvent jouer, ils peuvent contribuer et ils peuvent aider. Mais on a déjà beaucoup de profondeur au poste d’ailier, même en l’absence d’Avery. Puisque LeBron porte souvent le ballon en tant que meneur, vous pouvez faire jouer beaucoup d’ailiers shooteurs avec lui. Donc on va avoir de la versatilité.

Des ailiers shooteurs, Frank Vogel en possédait en effet déjà plusieurs sans compter Avery Bradley. Danny Green (37.8% à 3pts cette saison) peut par exemple emprunter ce rôle, tout comme Kentavious Caldwell-Pope (39.4% à 3pts). On pense également à Kyle Kuzma, voire à Markieff Morris, qui peuvent être décalés au poste 3 dans des lineups de grande taille.

Lire aussi | Le renfort jugé parfait pour aider les Lakers l’an prochain

Waiters et Smith sont cependant plutôt considérés comme des arrières – au même titre que Bradley, puisqu’ils présentent une taille bien inférieure à celle de leurs coéquipiers cités ci-dessus. Mais là encore, les places seront chères, puisque KCP et Alex Caruso sont appelés à passer plus de temps à ce poste sur les terrains dans la nouvelle configuration d’effectif.

Publicité

Tout cela laisse donc les deux recrues dans le flou quant à leur future place sur le banc des Purple & Gold. Et si la première partie de la déclaration de Frank Vogel ne se voulait pas forcément très rassurante, l’entraineur a malgré tout affirmé qu’ils auraient tous les deux leur chance de se montrer.

Je ne sais pas exactement où ils vont être intégrés dans la rotation, s’ils joueront tous les deux, seulement un des deux ou aucun des deux certains soirs. J’aurais plus de réponses après les deux, trois semaines de training camps, de matchs de préparation et de saison régulière. Mais ils auront des opportunités de montrer ce dont ils sont capables dans ces matchs de classement, et comment ils s’intègrent dans le groupe.

Avec 5.5 matchs d’avance sur leurs premiers poursuivants, les Clippers, au sommet de la conférence Ouest, les Lakers peuvent se permettre d’effectuer des expérimentations sur la fin de saison. L’occasion parfaite pour Smith et Waiters de prouver qu’ils mériteraient d’avoir du temps de jeu en playoffs, et même, à plus long terme, de montrer qu’ils ont leur place en NBA.

Rien ne sera donc garanti pour J.R. Smith et Dion Waiters aux Lakers. Ces derniers devront prouver leur valeur auprès de Frank Vogel sur les quelques semaines à venir pour espérer intégrer la rotation de l’équipe en playoffs.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.