NBA – Les deux éléments qui pourraient faire des Rockets un sérieux candidat au titre

célébration de robert covington
Kevork Djansezian

Au delà des deux All-Stars que sont James Harden et Russell Westbrook, Houston possède plusieurs éléments capables de les avantager lors de la reprise. Et si les Rockets étaient l’équipe surprise de la saison, à l’image des Raptors en 2019 ?

Publicité

Deux jours avant l’interruption de la saison, les Rockets se sont imposés sur leur parquet face aux Timberwolves, grâce aux 37 points plantés par James Harden. Une victoire loin d’être anodine, puisqu’elle a mis fin à une série de 4 défaites consécutives, dont une face aux tristes Knicks.

Sans ce succès 117-111, les 4 derniers mois auraient été bien moins agréables pour les Rockets, puisqu’ils auraient été placés sous le signe du doute et de la remise en question. S’il y avait un « bon moment » pour suspendre la saison à Houston, c’était celui là, après une victoire bonne pour le moral.

Publicité

Au final, cette pause aura permis au coaching staff de revoir ses plans de jeu et de corriger les gros défauts de l’effectif, et surtout, elle aura permis aux joueurs de se reposer. À l’heure de la reprise, les Rockets pourraient bien être l’équipe ayant le plus profité de ces « vacances » improvisés.

Avec un duo Russell Westbrook / James Harden à 100%, Houston pourrait faire du bruit à Orlando, mais les deux anciens MVP ne sont pas les seuls atouts importants dans ce groupe. Deux autres éléments pourraient venir alimenter les espoirs de titre des hommes de Mike D’Antoni.

Publicité




Le premier, c’est l’occasion inouïe d’effectuer un deuxième camp d’entrainement. En effet, Houston a connu un relooking total et drastique en plein milieu de la saison. Clint Capela est parti à Atlanta, et les Rockets se sont retrouvés à expérimenter le « ultra small-ball » du jour au lendemain. Arrivé au milieu de ce changement de cap XXL, Robert Covington explique comment la reprise en douceur va l’aider.

Lire aussi | Un joueur des Rockets contraint de quitter la bulle !

J’ai l’occasion de m’habituer tous les jours un peu plus à notre attaque, et de me mettre sur la même longueur d’onde que mes coéquipiers. Au début, j’ai été balancé dans le grand bain, et je ne connaissais rien de l’équipe. Je jouais bêtement au basket. Maintenant, je comprends toute la routine du groupe, et je joue de façon bien plus fluide.

Publicité

Avec des nouveaux comme Covington ou Jeff Green enfin totalement intégrés, Mike D’Antoni disposera d’une toute nouvelle profondeur d’effectif à la reprise. D’autant que deux autres joueurs très importants seront de retour à 100% : Eric Gordon et Danuel House.

L’arrière a manqué 30 matchs sur 64 cette saison, quand l’ailier a bataillé pendant de longs mois avec une épaule douloureuse. Sans ces 4 mois de pause, les deux coéquipiers auraient joué malgré la douleur, mais leur rendement aurait été bien moindre des deux côtés du terrain.

Publicité

Preuve que l’interruption a été bénéfique, depuis l’arrivée des Rockets à Orlando, le coach Mike D’Antoni et le GM Daryl Morey enchainent les compliments envers les deux facteurs X de cette équipe. Pour aller loin en playoffs, il faut des role players qui cartonnent, et les shooteurs pourraient bien jouer ce rôle.

Avec des nouveaux enfin intégrés à ce système si particulier, et des joueurs clés remis sur pieds, Houston pourrait bien jouer le rôle d’élément perturbateur dans la lutte pour le titre.

Houston Rockets James Harden Mike D'Antoni NBA 24/24 Russell Westbrook

Toute l'actu NBA