NBA – LeBron raconte pourquoi il a refusé de s’agenouiller en 2017

0

Poser un genou à terre est un signe de protestation contre les violences policières depuis 2016, bien avant le meurtre de George Floyd par un officier de police. Et contrairement à jeudi soir en marge de Lakers vs Clippers, LeBron James a longtemps… refusé de s’agenouiller sur un terrain. Il a expliqué pourquoi, et ce qui l’a fait changer d’avis.

Publicité

Le nom de Colin Kaepernick vous est forcément familier, même si vous n’avez pas le moindre atome crochu avec la NFL et le football américain en général. En effet, en 2016, le quarterback vedette des San Francisco 49ers avait choqué une bonne partie de l’Amérique, en posant un genou au sol pendant l’hymne national.


À l’époque déjà, ce geste avait pour but de dénoncer les nombreuses injustices subies par la communauté afro-américaine, et notamment les innombrables bavures policières. Chose que beaucoup ne voulaient pas comprendre, puisque l’agenouillement a vite été désigné comme antipatriotique. Non seulement Kaepernick a été abandonné par une bonne partie de ses collègues, mais surtout, ce geste fort lui a coûte son job.

En fait, à l’époque, aucun autre grand sportif noir n’a osé reprendre l’agenouillement de « Kaep » pour porter ce beau message. LeBron James s’était exprimé en 2017 à ce sujet, et sa déclaration ne ressemble pas forcément au leader que l’on connait aujourd’hui.

Je salue et respecte Colin Kaepernick pour avoir été aussi fort et aussi puissant qu’il a pu l’être l’an dernier. Je regrette qu’il se soit coupé en brandissant son épée de l’injustice. Mais pour moi, personnellement, ma voix est bien plus importante que mon genou pour faire passer des messages.

Lire aussi | L’après-match hilarant de LeBron James

Hier, lors de la reprise, LeBron James a montré un visage bien différent de celui d’il y a 3 ans. Non seulement il s’est agenouillé pendant l’hymne national, mais il a en plus brandi son poing serré dans les airs, symbole historique du mouvement « Black Power ». Une image forte, qu’il a tenu à justifier.

Publicité

Je pense simplement qu’à l’époque, je n’étais pas assez éduqué sur la question. Je me suis renforcé l’esprit, j’ai lu, j’ai écouté, je me suis instruit le plus possible sur tout ce qu’il se passe actuellement. Et quand je suis totalement éduqué, quand je comprends parfaitement ce qu’il se passe, je demande à tout le monde de passer à l’action. Kaep m’a beaucoup appris.

Comme l’affirme l’expression : « il n’y a que les cons qui ne changent pas d’avis ». Le King est un homme instruit qui n’a pas hésité à reconnaitre son ignorance à l’époque. En tout cas, il a avoué vouloir rendre fier Colin Kaepernick, et vu l’impact de son geste dans les médias américains, c’est surement le cas.

Le King est bien décidé à faire bouger les choses depuis la bulle d’Orlando. Contrairement à une certaine époque, il est prêt à associer les gestes à la parole.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.