NBA – Le comportement d’un ancien des Lakers inquiète sérieusement les fans

0

Les dépressions nerveuses et autres maladies mentales sont monnaie courante dans la ligue, et apparaissent désormais comme un phénomène bien connu du grand public. L’inquiétude a donc rapidement grandi lorsqu’un ancien des Lakers a posté un tweet en rapport avec le suicide.

Publicité

Malgré des salaires qui font tourner la tête et un travail qui, dans son ensemble, laisse rêveur n’importe quel fan de basket dans le monde, la vie d’un joueur NBA peut parfois être difficile à supporter. Les voyages à répétition, la vie dans les hôtels, l’éloignement avec sa famille et ses proches… Les contraintes quotidiennes sont nombreuses.

Elles peuvent même pour certains conduire à de graves dérives, allant de l’apparition de symptômes de dépression à des tendances suicidaires. Fort heureusement, quelques joueurs ont mis la lumière sur cette tendance qui se veut malheureusement de plus en plus fréquente dans la ligue. On pense notamment à Kevin Love, récompensé pour son implication dans ce combat, ou à DeMar DeRozan.

Désormais, la communauté NBA est donc bien avertie de ce phénomène, et prête attention au moindre petit signe qui pourrait suggérer qu’un joueur emprunte une pente dangereuse. C’est ce qui s’est notamment passé ces dernières heures avec Michael Beasley, plus aperçu sur les parquets américains depuis son passage aux Lakers, en 2018-19.

Ce vendredi, le scoreur de 31 ans au parcours si jalonné a simplement partagé sur sa story Instagram les paroles d’une chanson du rappeur YNW Melly, intitulée « Suicidal », via une capture d’écran sur Apple Music. Les paroles mises en exergue ont cependant rapidement créé un sentiment d’alerte chez ses fans.

Lire aussi | 1er joueur à ne pas s’agenouiller, Jonathan Isaac se justifie, Fournier réagit

« Lately I’ve been feeling suicidal ». Comprenez « Ces derniers temps, j’ai eu des pensées suicidaires ». Et même si le tube raconte avec ces termes forts une histoire d’amour brisée, le fait que Beasley prenne sa capture d’écran avec cette phrase précisément surlignée a logiquement provoqué l’inquiétude.

Publicité

Il faut également rappeler les dernières semaines traversées par le joueur. Ce dernier, face à la cascade de forfaits du côté des Nets, s’était vu offert la chance de prendre part à la fin de saison avec la franchise de Brooklyn. Mais quelques jours seulement après son arrivée dans la bulle, il a dû précipitamment la quitter après avoir été testé positif au coronavirus.

Compte tenu de cette situation qui l’a certainement peiné au plus haut point, la publication d’une telle image de sa part était alarmante. Face aux nombreux messages qu’il a dû recevoir et au « buzz » provoqué par cette affaire, B-Easy a rapidement souhaité rassurer sa fanbase.

Les gars ! C’est juste une belle chanson et un screenshot pris dans le mauvais timing.

Visiblement, plus de peur que de mal pour un Michael Beasley privé de retour en NBA. Cette histoire montre cependant que les fans sont désormais bien conscients que la santé mentale de leurs modèles peut rapidement se détériorer ; une excellente chose pour éviter le pire à l’avenir.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.