NBA – Un soutien de poids pour Lou Williams dans la polémique du strip club

NBA - Un soutien de poids pour Lou Williams dans la polémique du stripclub
BlackSportsOnline (DR)

Toujours confiné à l’écart de ses coéquipiers des Clippers pour son escapade dans un strip club d’Atlanta, Lou Williams peut se satisfaire d’avoir vu un analyste de renom prendre en quelque sorte sa défense.

Publicité

Pendant que les Clippers remportaient dans la nuit de samedi à dimanche leur premier match officiel dans la bulle d’Orlando, Lou Williams, lui, observait le spectacle depuis son lieu de confinement. Originellement présent dans le contingent de la franchise de L.A., l’arrière s’est cependant rendu coupable d’une sortie du site non-autorisée.

Et pas n’importe laquelle, puisqu’il s’est rendu… dans un strip club très réputé d’Atlanta, le Magic City Kitchen, quelques jours seulement après son arrivée en Floride. Immédiatement contraint de s’isoler du reste des joueurs, le scoreur a dans un premier temps tenté de se défendre en affirmant qu’il s’y était simplement arrêté pour manger.

Publicité

Une version qui n’a pas tenu bien longtemps, puisque la petite enquête effectuée par le LA Times a abouti à un témoignage contraire… d’une strippeuse qui confirme avoir dansé pour lui. Il faut donc croire que les « Lou Will Lemon Pepper BBQ Wings » n’ont pas été la seule raison de la visite du triple 6ème Homme de l’Année.

Cet incroyable histoire a logiquement provoqué un vaste abattage médiatique, suite auquel le joueur des Clipps a vu son image très écornée. Un analyste de Undisputed s’est pourtant placé à contre-courant lorsqu’il a été appelé à y réagir par un internaute. Shannon Sharpe a en effet pointé du doigt l’attitude… de la salariée de Magic City.

Publicité

Lire aussi | La géniale anecdote de Lou Williams sur ses sorties nocturnes

Pourquoi elle fout en l’air son argent en caftant ? Tout le monde sait ce qui se passe dans le City.

Rien ne dit si l’ancien joueur de football américain fréquentait lui aussi le strip club, mais le lieu reste en tout cas l’un des spots favoris des sportifs pros pour passer du bon temps, comme le confirment ses propos.

Publicité

Et Sharpe n’est pas le seul à livrer un tel avis au sujet de la gogo-danseuse, qui répond au nom de « Aries ». Plusieurs internautes ont en effet remis en cause sa sortie médiatique, en tant qu’employée d’un établissement qui base sa bonne réputation auprès des célébrités sur sa discrétion.

Publicité

Si je suis le responsable de Magic City, je la vire immédiatement ! Qui voudrait aller dans un strip club où les strippeuses vous balancent publiquement ? Elle est néfaste pour le business !

Plus que le gros écart au confinement de Lou Williams, Shannon Sharpe a donc préféré s’attarder sur son accusatrice, et son comportement ne correspondant pas aux standards de la fameuse « Magic City Kitchen ». Pas sûr que tout le monde apprécie.

Déclarations Los Angeles Clippers Lou Williams NBA 24/24

Publicité

Dernières actualités