NBA – L’anecdote olé-olé surréaliste sur Scottie Pippen

Scottie Pippen
Gary Dineen

Si Michael Jordan n’avait rien à envier à Scottie Pippen sur les parquets, un bruit de couloir tenace raconte qu’il faisait preuve d’une grande jalousie envers son lieutenant pour une raison… plus personnelle. Cette différence anatomique de l’ordre de la légende urbaine a été confirmée par une nouvelle sortie. Et de fort belle manière.

Publicité

C’est indéniable, les plus belles années de la carrière de Scottie Pippen sont intervenues lorsqu’il se trouvait dans l’ombre de Michael Jordan aux Bulls. Et même s’il reste aujourd’hui considéré comme l’un des meilleurs ailiers all-time, son étiquette d’éternel lieutenant est souvent celle qui prend le dessus lorsqu’on évoque le numéro 33.

Coéquipier idéal, Pippen ne voyait pas d’un mauvais œil le fait de laisser son leader attirer tous les projecteurs, même s’il considérait comme « super » la saison 1993-94 qu’il a passée sans lui. Cette absence de jalousie quant à la hiérarchie du duo fut certainement la clé de sa domination sur le long terme dans les années ’90, et de son entente rarement menacée.

Publicité

Mais si les deux légendes ne laissaient paraitre aucune once de rivalité sur les terrains, c’était une toute autre histoire en dehors, et notamment dans un domaine bien particulier. L’ancien assistant coach des Bulls Johnny Bach avait effectivement laissé entendre que Jordan pestait devant le succès de Pippen auprès de la gente féminine. Un succès que ce dernier aurait en partie tiré… de son anatomie très avantageuse.

Mais cette histoire racontée par l’ancien membre de la franchise s’apparentait pour l’heure plus à une simple légende, qu’aucune autre version n’était venue confirmer. C’est désormais chose faite, puisqu’un fan est venu livrer sur son blog son propre témoignage, issu d’un passage éphémère dans le vestiaire de Chicago. Préparez-vous mentalement, c’est du costaud.

Publicité

C’est l’une des histoires dont je me suis rappelé il y a peu et qui m’a fait énormément rire. En 1995, quand j’étais dans le vestiaire des Bulls, Scottie a mis du temps à sortir des douches après un match, et est apparu juste avec une serviette autour de la taille.

Lire aussi | L’offre WTF de Madonna à Dennis Rodman pour 20 millions de dollars

J’étais là avec le reste des journalistes, dont une femme, et je me souviens que je trouvais ça assez injuste qu’ils sortent des douches devant tous ces gens. Mais qu’importe – il s’est assis pour mettre ses chaussettes, et son sexe dépassait du bas de sa serviette. C’est là que la journaliste et moi nous sommes retournés immédiatement en faisant semblant de ne pas avoir vu ce que l’on venait de voir !

Publicité

J’ai ensuite réalisé en prenant mon propre cas et en regardant la distance entre mon entre-jambes et mon genou que ce que je venais d’apercevoir avait sa place dans un p*tain de musée… Et Mr. Pippen fait 30 centimètres de plus que moi. Donc une fois qu’il avait fini de s’habiller et qu’on l’interviewait, je ne pouvais que fixer la distance qui séparait sa taille de son genou.

Ça devait faire dans les 90 centimètres, et son monstre dépassait de 5 ou 7 centimètres de son genou EN ÉTANT ASSIS. Vous n’avez plus qu’à faire les calculs. Alors peut-être qu’il existe un « code de journalistes » qui interdit de mentionner une chose comme ça pour ne pas énerver le sportif, mais bordel, n’hésitez pas à m’énerver si un jour je peux montrer un tel attribut devant des gens.

Publicité

Même si cette version n’a rien d’officielle de par son auteur, elle se veut assez détaillée pour être crédible, et coïncide en tout cas avec la rumeur qui circule depuis maintenant de longues années. Et malgré l’exagération assez évidente qu’on y trouve, on comprend pourquoi Madonna pouvait assurer à un Michael Jordan furax qu’il ne la satisferait pas autant que Scottie Pippen…

Avérée ou non, cette légende sur Scottie Pippen nous aura en tout cas permis de lire ce témoignage mythique sur le sujet.

Déclarations NBA 24/24 Scottie Pippen

Publicité

Dernières actualités