Publicité

NBA – Le passif méconnu entre Giannis et Wagner, à qui il a mis un coup de boule

Giannis met un coup de tête
DR

Auteur d’un coup de tête mesuré à 7.2 sur l’échelle de Zidane, Giannis Antetokounmpo a perdu son sang froid hier face aux Wizards. Pourquoi ? Peut-être à cause de son passif houleux avec Moe Wagner…

Publicité

Il a pété un câble. Alors que les Bucks sont assurés de finir premiers de l’Est et qu’ils n’ont plus qu’à attendre tranquillement les playoffs, Giannis Antetokounmpo a craqué contre les modestes Wizards. Son méfait ? Un coup de boule à Moe Wagner, et un retour aux vestiaires prématuré et tout à fait logique.

Publicité

Un peu penaud après la partie, Giannis va vite vouloir passer à autre chose. Quant à nous, nous avons jugé opportun de se pencher sur le passif entre Moe Wagner et le Freak, en remontant au 24 février dernier, lors d’un match entre… Washington et Milwaukee.

Ce soir-là, les Wizards opposent une vaillante résistance aux Bucks, avec un mot d’ordre : secouer Antetokounmpo. Sevré de coups de sifflets, le MVP en titre s’agace, devient agressif au delà du raisonnable, et se retrouve avec 5 fautes à l’entame du 4ème quart-temps. Dans un match au couteau, il revient aux affaires à un peu moins de 5 minutes de la fin… et c’est là que Moe Wagner entre en jeu.

Publicité

Le pivot des Wizards n’a qu’une chose en tête : faire prendre la 6ème faute synonyme d’expulsion à Giannis. Et il ne perd pas de temps pour tenter le coup avec un flop, vu par les arbitres et sanctionné en défaveur du joueur de Washington :

Lire aussi | Giannis sexplique sur son coup de tête… mais ne s’excuse pas

Trois minutes plus tard, Wagner revient à la charge, et profite d’une erreur d’un Freak un peu trop véhément pour enfin réussir à le renvoyer aux vestiaires sur une faute offensive :

Publicité




Après avoir accompli sa tâche, Wagner a célébré de manière assez exubérante, se frappant le torse à de multiples reprises comme s’il venait de rentrer un buzzer-beater. Sans Antetokounmpo, les Bucks ont tout de même fini par gagner le match après prolongation, mais le Freak garde un très mauvais souvenir de sa soirée.

Très frustré de ce qui s’était déroulé, il avait tenté d’échapper aux médias et de directement regagner le bus de son équipe… en vain.

Publicité

Est-ce ce passif qui a fait dégoupiller le Grec ? Nul ne le sait, mais ce qui est certain, c’est que Giannis est très loin de porter Wagner dans son cœur, et ce coup de tête asséné pourrait bien être la conséquence de longs mois de frustration depuis ce soir de février…

Énervé ou pas, Antetokounmpo va devoir apprendre à se contrôler davantage. Car s’il reproduit ce genre d’attitude dans un match à enjeu, il pourrait très fortement désavantager les siens.

En direct : toute l'actu NBA