NBA – Kareem Abdul-Jabbar se sent lésé dans le débat du GOAT

Kareem Abdul-Jabbar marque un skyhok sur Robert Parish
(crédit : DR)

Alors même qu’il est le meilleur marqueur de l’histoire de la ligue et l’un des pivots les plus décorés, Kareem Abdul-Jabbar peine à se faire une place dans le débat pour le titre de GOAT. Et visiblement, il pense avoir découvert pourquoi.

Publicité

Quand on pense au GOAT en NBA, deux, voire trois noms reviennent avec insistance : Michael Jordan, LeBron James, et dans une moindre mesure Kobe Bryant. 3 légendes qui ont incontestablement marqué les 30 dernières années, avec des titres, des exploits, et des records.

Mais la ligue n’a pas commencé dans les années 90′. Bien au contraire. Pourtant, les premières grandes légendes NBA ne reçoivent pas forcément beaucoup de soutiens dans la course effrénée pour le plus prestigieux des titres honorifiques. C’est le cas de Bill Russell, Oscar Robertson, Wilt Chamberlain, ou encore Jerry West.

Publicité

En tout cas, personne ne semble être plus snobé par les fans que Kareem Abdul-Jabbar. Meilleur marqueur de l’histoire de la ligue, 6 fois champion, 6 fois MVP, le palmarès du légendaire pivot des Lakers parle pourtant en sa faveur. Mais d’après le principal intéressé, si il est si souvent oublié des classements, c’est à cause de la perception des gens sur sa taille. C’est ce qu’il a raconté dans le Dan Patrick Show.



Les gens n’ont pas vu Oscar Robertson jouer. Ils n’ont pas vu Jerry West jouer. Les gens admirent les qualités athlétiques de Michael Jordan, alors quand ils me voient, ils pensent juste que je suis grand. Ils ne pensent pas que je travaille comme un fou. Je ne pouvais pas faire ce que MJ faisait, mais il ne pouvait pas faire ce que je faisais.

Publicité

En effet, les dunks de Michael Jordan, et ses layups chaloupés, réussis après avoir passé de longues secondes dans les airs, sont bien plus impressionnants que le « skyhook » ou le jeu poste-bas de Kareem. Pour les spectateurs lambda, ce que réalisait MJ était forcément bien plus dur que les paniers tout en toucher du pivot.

Mais la technique et le jeu de jambes de Kareem Abdul-Jabbar relèvent presque de la perfection et de l’art. Alors évidemment, grâce à son jeu si délicat, et ses statistiques folles, il mérite une mention tout en haut de la hiérarchie all-time. Devant LeBron, MJ, et Kobe ? C’est un autre débat.

Publicité

Le problème, c’est qu’en se défendant lui même, Kareem discrédite un peu son propos. Michael Jordan n’a jamais rabâché qu’il était le GOAT, Kobe non plus… Ils laissent les fans le faire à leur place.

Les dernières actualités