Publicité

NBA – Quand Jimmy Butler rend nostalgique… un ancien coéquipier des Wolves

Hier lors de la rencontre face aux Lakers, Jimmy Butler s'est allé à une drôle façon de défendre
Jesse Johnson-USA TODAY Sports

Avant de cartonner au Heat, Jimmy Butler a notamment vécu des jours difficiles du côté des Timberwolves. L’un de ses anciens coéquipiers dans la franchise, face à sa belle forme dans la bulle, a dernièrement fait part de ses regrets de l’avoir vu quitter le navire précipitamment.

Publicité

Relégué au second plan des stars de la ligue suite à ses passages à Minnesota et aux Sixers, Jimmy Butler prouve depuis son arrivée dans la bulle d’Orlando qu’il mérite bien meilleure considération. Leader du Heat cette saison, l’ailier porte le jeune effectif qui l’entoure et en fait désormais un prétendant sérieux au titre.

Ses bonnes sorties en Floride n’échappent évidemment pas au grand public, mais pas non plus aux autres membres de la ligue. Il y a quelques semaines, c’est par exemple Joel Embiid qui s’était montré admiratif devant son ancien partenaire à Philly avec un message cryptique. Il a récemment été rejoint par une autre vieille connaissance de Buckets.

Publicité

Après une nouvelle copie très sérieuse rendue par ce dernier face aux Celtics, la nuit dernière, avec 20 points, 5 rebonds et 5 passes, Jeff Teague a lui aussi rédigé un tweet aux allures nostalgiques. Ex-coéquipier de Butler aux Wolves, il semble regretter l’échange qui a envoyé son leader loin de Minneapolis.



On avait tout ce qu’il fallait Minny…

Publicité




De leur cohabitation à Minnesota, reste principalement l’épisode mémorable de l’entrainement où Jimmy B a secoué tous ses coéquipiers. Néanmoins, le bilan sportif ne se résume pas à cela, loin de là. La franchise a par exemple accédé pour la 1ère fois aux playoffs depuis 14 ans en 2018, sous l’impulsion de Butler.

Au regard des pièces qui composaient l’effectif de l’époque, avec entre autres Karl-Anthony Towns, Andrew Wiggins ou encore Derrick Rose, on peut se demander quelles auraient été leur évolution si l’ambiance du vestiaire ne s’était pas détériorée. Mais comme pour Embiid, Jeff Teague peut désormais seulement rêver de cette hypothèse, et non la vivre.

Publicité

Le Heat n’est plus qu à 3 victoires des Finales, et le doit en grande partie à Jimmy Butler. Jeff Teague en a bien conscience, et fulmine de ne pas avoir vécu pareille aventure aux Wolves.

En direct : toute l'actu NBA